23 févr. 2018

Mes 5 rouges à lèvres rouges préférés

C'est fou comme le simple fait de changer de couleur de cheveux peut modifier vos goûts en matière de maquillage ! Depuis que j'ai les cheveux colorés en auburn cuivré, j'avoue ne plus jurer que par les rouges à lèvres rouges et les rouges à lèvres nudes. Je suis toujours amoureuse du bois de rose aussi mais je ne porte presque plus du tout de rouge à lèvres rose ou de rouge à lèvres fuchsia (couleurs qui étaient pourtant mes préférées auparavant) en revanche. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec le rouge en particulier mais j'ai eu un véritable déclic il y a de ça quelques semaines maintenant. Parce que le rouge à lèvres rouge et moi, ça n'a rien de très évident à la base ; je l'ai très longtemps snobé parce que trop connoté "femme fatale" dans mon inconscient.


Pas facile à assumer au quotidien, un peu trop "audacieux" par rapport à ma personnalité aussi. Mais depuis que je suis devenue une "auburnette", je ne jure plus que par le rouge à lèvres rouge. Et quand auparavant je ne voyais essentiellement que par le rouge au sous-ton froid, je me découvre une nouvelle passion pour les rouges à lèvres rouges-orangés. Dans ma très grande collection de lipsticks, je n'ai finalement que "très peu" (façon de parler) de rouges à lèvres rouges ce qui me facilite bien la tâche quand il s'agit de choisir quel rouge à lèvres je vais porter. Parmi ceux-ci, j'ai 5 chouchous en particulier. Des rouges à lèvres rouges que je porte les yeux fermés, des rouges à lèvres qui sont aussi beaux à regarder qu'agréables à porter. Ils sont parfaits, ou presque ! Voici ma petite sélection.

20 févr. 2018

Mascara X-Fiber X-Treme Resist Waterproof de L'Oréal : top !

Je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui avec une revue mascara (oui, on parle beaucoup de cils sur le blog ces temps-ci - je ne peux rien vous cacher de mes centres d'intérêt actuels ;) et pas n'importe-laquelle, la revue du tout nouveau tout beau Mascara Faux Cils X-Fiber X-Treme (... je reprends ma respiration)... Resist Waterproof de L'Oréal (dites donc les gens de chez L'Oréal, pensez à nous les blogueuses quand vous inventez des noms de mascaras parce que celui-là, c'est vraiment une tannée à écrire !! :)). Remarquez, le nom de ce mascara est parfaitement à l'image de ce qu'il est : long, très long. Car pour l'appliquer, ce petit demande de la patience. Vraiment, beaucoup. de. patience.


Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, voici la petite histoire qui se cache derrière cet achat. Figurez-vous que mon mascara chéri (le Miss Hippie Waterproof de L'Oréal) est actuellement en train de dépérir et il fallait absolument que je m'en rachète un tube (le 8ème, au bas mot). Je me pointe donc dans mon Auchan et v'là t-y pas que je tombe nez à nez avec le nouveau bébé de la marque : le (inspiration...) Mascara Faux Cils X-Fiber X-Treme Resist Waterproof (expiration... - vive le copié-collé j'vous l'dis !). Après de nombreuses hésitations (est-ce que je tente ma chance ou pas ?), j'ai fait ma fo-folle (ma vie est palpitante) en embarquant cette nouveauté quitte à ce que je le regrette et finisse par me racheter le Miss Hippie Waterproof quand-même. Eh bien mes amies, j'ai bien fait de me lancer !

18 févr. 2018

1 semaine / 5 nouveautés [#43]

Non mais vous le croyez ça ? Les marques sont déjà en train de nous "teaser" sur les sorties de cet été alors que nous ne sommes même pas encore au printemps !! Bon, je ne vais pas m'en plaindre parce que parmi ces nouveautés, il y a de ces trucs, mais de ces truuuucs (on en parle de la palette Backtalk d'Urban Decay ? Coup de coeur absolu ; sortie en juin !) !! Je sens que ce n'est pas demain la veille que je vais me mettre en mode "no buy" (même si j'arrive à être plutôt raisonnable ces derniers jours - non, je n'ai pas acheté un énième mascara cette semaine, non non, je ne vois pas de quoi vous parlez... ;). Et au fait (changements de sujet radical), vous ne connaissez pas la meilleure ? Je regarde des vidéos sur Youtube. Des vidéos de youtubeuses beauté j'entends. Oui, vraiment, enfin je veux dire pour de vrai quoi ! Et en fait, je crois que c'est le mal...


Parce que Youtube, c'est pire que les blogs. Ça "se consomme" tellement plus facilement qu'on a envie de tout regarder (et ensuite de tout acheter). Oui, je l'admets, je débarque 10 ans après tout le monde sur ce coup là. Je découvre donc un autre monde (pour le meilleur et pour le pire), je me renseigne, j'apprends, je rigole parfois, et je continue de rallonger ma wishlist beauté (qui n'a jamais autant enflé que depuis que je vogue ainsi de chaînes en chaînes). Ma préférence va incontestablement aux vidéos de tests de mascaras et de fonds de teint (allez savoir pourquoi - en fait si, j'ai ma petite idée...), c'est totalement addictif (#Luciedécouvrelavie) ! Breeef, voici 5 des nombreuses nouveautés make up à avoir fait vibrer mon petit coeur cette semaine.

16 févr. 2018

Les nouveaux Dior Lip Glow au banc d'essai

Vous le savez, en matière de baumes à lèvres, je ne jure plus que par les formules 100% naturelles (ou presque), celles-ci me semblant plus efficaces sur mes lèvres à moi (et quand on se renseigne un peu sur la chose, on se rend bien compte que le pétrochimique ne fait rien de bon à part sauver les apparences). Du coup, des baumes à lèvres Dior - aussi mignons et aussi nouveaux soient-ils - je n'en avais pas vraiment grand-chose à faire (même si c'est du Dior). J'ai néanmoins eu le plaisir de recevoir il y a peu les nouveaux Dior Lip Glow issus de la gamme Backstage Pros de Dior. Pour ce début 2018, la maison a effectivement décidé d'agrandir la famille Lip Glow - jusque-là constituée d'une seule et unique référence best seller - avec plein de nouvelles nuances et désormais 3 effets différents.


Il faut dire que le fameux Lip Glow est devenu un classique de chez Dior et je sais que de nombreuses beauty addicts ont toujours un tube de Dior Lip Glow dans leur sac à main. Pour ma part, c'est une première avec ces baumes à lèvres colorés et autant vous le dire tout de suite, je les prends davantage pour des produits de maquillage que pour des produits soin des lèvres (même si Dior joue ouvertement sur les deux tableaux). Il n'en reste pas moins que j'ai trouvé la chose plus intéressante qu'il n'y paraissait à la base parce que les Dior Lip Glow restent plutôt complexes dans leur formulation et ne sont finalement pas que de simples baumes à lèvres colorés.

13 févr. 2018

Opération cils de folie... ou pas ! (billet mis à jour)

Je ne suis généralement pas de nature à envier le physique de quelqu'un d'autre. J'essaye de me contenter de ce que j'ai et j'arrive de plus en plus à être en paix avec moi-même (en général) et avec mes défauts (en particulier). Il n'empêche, je crois que la chose que je jalouse le plus souvent quand je lis des revues maquillage ou regarde des vidéos sur Youtube, c'est la frange de cils de mes consoeurs ! Bon sang de bonsoir, pourquoi moi, Lucie, 32 ans, ai-je des cils aussi merdiques (pardonnez-moi l'expression) ?! Bon oui, j'ai évidemment la réponse à ma question (la génétique, tout ça) mais quand-même !! Je crois sincèrement avoir les cils les plus nazes de la Terre et quand on est une make up addict (et une mascara addict de surcroît), et bien c'est terriblement frustrant ! Parce qu'un mascara super génial sur d'autres se transforme bien souvent en bouse monumentale sur mes cils à moi.


Tout a commencé avec cette fameuse histoire de mascara Benefit qui vient de sortir (le BadGal Bang ! qu'il s'appelle) dont les revues sont, pour la plupart, dithyrambiques. J'ai vu des vidéos assez dingues sur la chose, des vidéos où les nanas ont les cils qui touchent presque leurs sourcils tellement ce machin allonge et se veut léger. Et puis je suis tombée sur une vidéo d'une youtubeuse qui a à peu près les mêmes cils que moi : courts et pas du tout recourbés au naturel. Même mascara qui déchire mais pas du tout même résultat. Et là je me suis dit : "Pourquoi la vie est-elle si injuste ?" (petit aparté : vous comprendrez qu'il s'agit bien sûr de second degré et que j'ai bien conscience qu'il y a des problèmes plus graves dans la vie ;) Quand certaines arrivent à obtenir une frange de cils de folie avec un bête mascara, d'autres (comme moi) galèrent à avoir ne serait-ce qu'un minimum de longueur tout en faisant tout pour que le tout reste bien recourbé.

11 févr. 2018

Angel Muse Eau de Toilette par Mugler : "intersidéralement" addictive

Il paraît que nos émotions sont directement connectées au parfum que nous portons et qu'une fragrance révèle énormément de choses sur la personne qui la porte. Il est vrai que nous avons toutes un peu le même réflexe avant de mettre le pied dehors : se saisir de son flacon préféré - du moins celui qui reflète le mieux notre humeur du jour - et s'en parfumer de quelques gouttes pour finir de nous "habiller", pour parfaire notre image (celle qui nous représente le mieux, celle que l'on veut donner de soi). Une infime quantité de cet élixir magique instille alors en nous confiance et assurance. On se sent véritablement soi quand on retrouve son odeur, celle qui réveille en nous des souvenirs intimes et des émotions particulières, des émotions qui nous sont propres, des émotions qui nous racontent et nous révèlent. Combien de fois me suis-je d'ailleurs sentie "nue" en me rendant compte, une fois partie de chez moi, que j'avais oublié de mettre mon parfum ?


En nana hyper-sensible et hyper-émotive que je suis, j'ai toujours été très attachée aux odeurs. Je pense d'ailleurs que mon odorat est l'un de mes 5 sens les plus développés. Directement connecté à mon cerveau, mon nez est capable de reconnaître une fragrance entre mille, aussi subtile soit-elle, et de me faire voyager (loin, très loin même) dans mes souvenirs. Pourtant, et vous l'avez sans doute remarqué, je ne vous parle pas souvent de parfums par ici. Non pas que le sujet ne m'intéresse pas, loin de là ! Un parfum, c'est d'abord une affaire de chimie avant qu'il y ait l'alchimie. Mais je trouve qu'il n'y a pas plus laborieux que de partager son ressenti vis à vis d'une fragrance que nous sentons toutes de façon différente puisque les émotions qu'elle suscite en nous (de façon inconsciente) sont propres à chacune d'entre nous.

9 févr. 2018

The Burgundy Bar de Maybelline : succès mérité !

C'est un vent nouveau qui a commencé à souffler il y a maintenant quelques années lorsque Maybelline a lancé sur le marché sa gamme de palettes de fards à paupières. De mémoire, aucune marque de grande distribution n'avait, à ce jour, lancé de telles palettes comprenant autant de fards à paupières, s'inspirant (selon moi) directement du succès des Naked d'Urban Decay. Maybelline a véritablement eu le nez creux en lançant sa palette The Nudes en 2014. Les avis à son sujet ont tous été plus ou moins dithyrambiques et la marque n'a alors eu de cesse de créer de nouvelles déclinaisons : la The Blushed Nudes, la The Rock Nudes, la 24Karat Nudes et, plus récemment, la Burgundy Bar. Bien sûr, on trouve désormais de belles palettes de fards à paupières un peu partout maintenant (chez L'Oréal et Rimmel pour ne citer que ces marques) mais, à mes yeux, les palettes Maybelline ont ce petit quelque-chose en plus qui fait toute la différence.


Pourtant, j'en aurai mis du temps à craquer (et ce n'était pas faute de lorgner sur les diverses promotions des supermarchés) ! Ayant déjà une belle collection de palettes de fards, j'ai besoin d'avoir un très gros coup de coeur pour me décider à acheter. Inutile de vous dire que lorsque j'ai découvert les premiers visuels de la Burgundy Bar, j'ai été immédiatement emballée. Car si j'ai bien une couleur de prédilection en matière de maquillage du regard, c'est le prune (et toutes ses déclinaisons). J'ai donc attendu. Attendu que la Burgundy Bar soit en promo pour aller me l'offrir (car je savais qu'elle serait soldée un jour) même si son prix de base n'est pas du tout exorbitant. Et ça n'a pas loupé. Soldée à -40% en décembre dernier (et elle l'est encore cette semaine dans certains magasins), je l'ai enfin faite mienne et je ne le regrette absolument pas.

6 févr. 2018

Mes bougies de parfumeur préférées

Cela remonte maintenant à quelques années, lorsque Monsieur BG et moi avons emménagé dans notre deuxième logement. Nous passions alors d'un appartement de 30m² situé près d'Orléans à une maison d'environ 100m² à une heure de route de là, en rase campagne. Moi qui ai toujours eu l'âme d'une citadine, quand bien même je reste une vraie casanière au fond (oui, ça peut paraître paradoxal dit comme ça), ça m'a vraiment fait tout drôle de déménager dans un petit village perdu au fin fond du Loiret. Et puis je m'y suis habituée, vite, très vite, à cette vie loin du tumulte des grandes villes. Je crois m'être encore plus réfugiée dans mon "chez moi", y trouvant une étrange forme d'équilibre et de bien-être, entourée de mon mari (qui ne l'était pas encore) et de Dexter (que l'on venait de trouver). C'est là-bas qu'est né ce blog. C'est là-bas que j'ai véritablement pris conscience du véritable sens de la formule "home sweet home". Pour la première fois de ma vie, on avait notre maison à nous, notre cocon, et l'avenir nous semblait plein de promesses.


C'est là-bas que j'ai commencé à ouvrir les yeux. Après mon burn out et la fin prématurée de mes études, j'ai appris à regarder autour de moi et à déceler les tout petits bonheurs qui m'entouraient ou qui n'attendaient qu'à être provoqués. Cela va vous paraître idiot, futile même, mais parmi ces bonheurs, il y avait (et il y a toujours d'ailleurs ;) ces soirées en amoureux que l'on passe devant une bonne série télé. Bon sang, que j'aime ces soirées passées dans notre canapé, lovés sous un plaid, les yeux rivés sur le petit écran avec Dexter ronronnant tout près ! Il ne manque alors plus qu'une chose pour parfaire le tableau : une bougie. Ma passion pour les bougies parfumées est née de ce déménagement dans notre première maison. Impossible de passer une belle soirée sans en allumer une et ainsi créer une douce ambiance chaleureuse.

4 févr. 2018

1 semaine / 5 nouveautés [#42]

L'heure est grave. Voilà que je suis à nouveau prise de cette folle envie de m'offrir un nouveau jouet, une nouvelle palette de fards à paupières. Ce désir, il s'en va puis revient, c'est cyclique puisque je fonctionne par "phases". Je peux passer des semaines sans jamais lorgner sur un seul fard à paupières et puis je peux, subitement, être prise d'une envie irrésistible d'investir dans une nouvelle belle palette (dont je n'ai absolument pas besoin). Je me mets alors à lire les revues, à regarder les swatches, à comparer les nuances... Et j'en viens toujours aux mêmes conclusions : 1) j'ai déjà à peu près toutes les couleurs de fards à paupières de la Terre dans mon bazar de maquillage ; 2) ce n'est donc pas du tout raisonnable de craquer ; 3) oui mais c'est bientôt la Saint Valentin (hum hum, hein Monsieur BG !) ; 4) oui mais je ne m'en sers presque jamais de toutes mes palettes ; 5) oui mais j'ai envie de craquer quand-même !!


On arrive d'ailleurs à une période de l'année que je trouve hyper intéressante. Déjà, on a passé le cap du mois de janvier (et c'est déjà ça de gagné) ! Et puis le printemps se profile à l'horizon et les nouveautés cosmétiques qui vont avec aussi. J'ai d'ailleurs eu le plaisir de recevoir de bien jolies choses signées Dior (je vous en reparle bientôt ;). En attendant, je continue de compléter ma wishlist beauté. J'aime passer mes soirées sur ma tablette à repérer des bidules fort désirables (alors qu'un replay d'un bon vieil épisode des Frères Scott tourne sur la tété - oui, j'ai vraiment des goûts discutables parfois). Je me mets alors à rêver, je remplis des "paniers" virtuels, je suis parfois à deux doigts de cliquer sur "valider" puis je me ravise finalement ("On verra plutôt demain à tête reposée." me dis-je alors). La vie est un éternel recommencement... Voici les 5 nouveautés make up qui m'ont tapé dans l'oeil ces derniers jours.

1 févr. 2018

Les Rouge Velvet The Lipstick de Bourjois : au top !

Retour aux choses sérieuses après notre petite parenthèse mode de lundi. Et quand je vous dis "choses sérieuses", c'est genre vraiment des "choses sérieuses" les amies ! Car oui, je vous l'annonce tout de suite : j'ai un immense coup de coeur pour les nouveaux (plus si nouveaux) Rouge Velvet The Lipstick de Bourjois. "Plus si nouveaux" car ces petits ont fait leur apparition il y a quelques mois déjà et, je le concède, je suis un peu à la traîne sur ce coup-là. En décembre dernier, et à l'occasion de la sortie toute récente de 4 nouvelles nuances, j'ai eu le plaisir de recevoir toutes les références de ces Rouge Velvet The Lipstick. Je les ai donc découverts un peu sur le tard mais je sais que quelques-unes d'entre vous ont déjà craqué pour cette belle gamme de rouges à lèvres à prix doux. Il faut dire qu'il est bien souvent difficile de résister aux nouveautés lèvres de Bourjois !


Pour le petit topo, Bourjois présente les Rouge Velvet The Lipstick comme la déclinaison rouge à lèvres des fameux Rouge Velvet que tout le monde adore (et dont je vous présenterai d'ailleurs très bientôt les 14 nouvelles nuances qui viennent de sortir ;). Au sujet du Rouge Velvet The Lipstick en lui-même, Bourjois nous présente la chose comme "un rouge mat qui ne file pas et ne dessèche pas" nos lèvres. Son secret ? Une formule "exclusive riche en pigments et complexe hydratant" qui offre "un fini velours doux et agréable à porter". Enfin, on nous promet "une couleur intense qui tient toute la journée" en "une seule couche". Bref, c'est un peu le rouge à lèvres mat parfait sur le papier. Mais en pratique, ça donne quoi ?

29 janv. 2018

Les petites attentions

Comme bon nombre d'entre vous (je suppose), j'adore recevoir des cadeaux. C'est bête à dire mais, d'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours adoré les surprises, les paquets à déballer, l'attente qui précède la révélation ("Mon dieu, qu'est-ce que c'est ? Mais qu'est ce que c'est ?!") et la satisfaction que provoque irrémédiablement un présent bien choisi. Cela s'explique sans doute par cette tendance que j'ai à mettre beaucoup d'affect dans les choses que l'on m'offre (et ce, depuis toute petite). Au-delà du fait que je suis toujours absolument ravie de recevoir un cadeau, j'aime me dire que derrière cette attention, il y a toute une démarche, une intention (pourquoi veut-t-on me faire plaisir ? ; que représente ce cadeau pour cette personne ?), un petit quelque-chose qui en dit parfois bien plus long qu'il n'y paraît. Je ne suis d'ailleurs pas très difficile. Que l'on m'offre un stylo bille ou un rouge à lèvres de luxe ; que l'on m'invite au McDo ou dans un resto branché, ma joie sera toujours à peu près la même. Parce que l'intention - celle de me faire plaisir - est là, d'une façon ou d'une autre.


Du coup - et je ne sais pas si on peut appeler ça du "matérialisme" (voire même du "fétichisme") - il n'est pas rare que j'expose très longtemps dans mon salon l'un de ces cadeaux reçus avant de le ranger bien soigneusement à la place à laquelle il devrait être en théorie (dans un placard, une boîte à bijoux, une armoire, sur une étagère ou que sais-je encore). Parce que j'ai besoin de regarder, de toucher. J'ai besoin de me rappeler. J'aime repenser au témoignage d'amour qui se cache derrière ce geste, ce don, parce que ça me fait du bien. Oui je l'avoue, je suis de ces mamans qui sont émues aux larmes quand elles reçoivent des mains de leur enfant un gribouillis plus ou moins joli, un gribouillis sans queue ni tête qui a été réalisé tout spécialement pour nous. Ce n'est pas tant le dessin en lui-même qui nous touche alors. Au fond, et quand on y réfléchit bien, c'est plutôt cet élan d'affection (celui qui a provoqué chez notre petit l'envie de nous procurer une joie intense) qui nous attendrit, qui nous met du baume au coeur et qui nous pousse à exposer son "oeuvre d'art" sur le frigo.

26 janv. 2018

Auburn ! Ma nouvelle couleur avec Préférence Infinia de L'Oréal

Il ne m'aura pas fallu bien longtemps pour que je craque après avoir décidé que ma "bonne résolution" n°1 de 2018 serait de changer de couleur de cheveux. Pour tout vous dire, j'avais même déjà sauté le pas avant la publication du billet en question (celui-là). Il n'y avait pas d'urgence mais cette envie était tellement présente depuis longtemps que quand je me suis enfin décidée à sauter le pas, je n'ai volontairement pas tergiversé 36 plombes par peur de changer d'avis avant de me lancer. C'est donc avec l'aval de Monsieur BG (mon coloriste en chef ;), que je me suis rendue dans ma grande surface préférée pour aller jeter un oeil aux 50000 boîtes de coloration. J'avais la grippe mais pas question de me planter. Car oui, vous lisez bien, j'ai voulu faire ça toute seule (ou presque) à la maison parce que j'avais la flemme de prendre rendez-vous chez le coiffeur et que le budget n'est absolument pas le même chez Dessange (mon salon de coiffure habituel).


J'avais, au préalable, regardé je ne sais combien de vidéos sur Youtube et épluché la page "Couleur" de l'e-shop de L'Oréal (je ne sais pas pourquoi mais question couleur, ça a toujours été L'Oréal pour moi) pour faire mon choix. Je suis finalement tombée sur cette vidéo de Georgia Cinnamon et j'ai flashé (non pas sur son tee-shirt de KoRn, quoique... ;) mais sur la couleur de sa longue chevelure : un bel auburn, ni trop clair ni trop foncé et surtout pas trop orangé. La jeune femme ayant à peu près la même carnation et la même couleur de sourcils que moi, j'ai foncé et ai fini par me diriger vers la nuance 6.45 de la gamme Préférence Infinia (la même que Georgia avait pour habitude d'utiliser quand bien même ce n'est pas celle-ci qu'elle présente dans sa vidéo) à savoir Brooklyn - un "auburn cuivré intense" selon L'Oréal.

23 janv. 2018

Calendrier de l' Avent Dior : entre euphorie et déception

Vous me l'avez réclamé, le voici enfin : mon avis sur le Calendrier de l'Avent Dior. Ahhhh le Calendrier de l'Avent Dior... Par où commencer ? Comme bon nombre d'entre vous le savent, j'ai eu l'immense privilège de recevoir, fin novembre 2017, le fameux Calendrier de l'Avent de Dior - maison de luxe que j'aime plus que tout (ce n'est pas une nouveauté ;). Je ne vous raconte pas mon état quand j'ai déballé mon colis et ai découvert la chose à l'intérieur : j'étais totalement hystérique (et quelque-peu flattée de faire partie des blogueuses choyées par Dior en cette fin d'année 2017). Pour la petite histoire, il s'agissait là du tout premier calendrier de l'Avent signé Dior. La maison n'en avait jamais sorti jusque-là (du moins pas de calendrier de l'Avent beauté). Il a donc fallu attendre 2017 pour que Dior en imagine un et le mette en vente sur son e-shop au prix de 320 euros. Disponible en quantités limitées, le Calendrier de l'Avent Dior s'est alors vendu comme des petits pains et le stock s'est très rapidement retrouvé épuisé.


Je sais que vous avez été nombreuses à en rêver de ce calendrier de l'Avent mais le prix a été fatalement dissuasif pour bon nombre d'entre vous (et je ne peux que le comprendre). Personnellement, je n'aurais jamais dépensé autant d'argent dans un calendrier de l'Avent, même si là on parle de Dior, de luxe, de produits qui font rêver. J'étais donc hyper ravie de l'avoir reçu en cadeau de la part de la maison (quelle reconnaissance !). Et donc voilà. J'ai attendu le 1er décembre avec grande impatience pour pouvoir découvrir, jour après jour, le contenu de ce calendrier. J'ai joué le jeu, à chaque jour sa petite fenêtre. Mais, et parce que je ne veux rien vous cacher, je dois reconnaître que mon excitation des premières semaines ("Hannn mais c'est géniaaal !") a peu à peu laissé place à la déception pour, finalement et au bout de 24 jours, se muer en incompréhension totale.

21 janv. 2018

1 semaine / 5 nouveautés [#41]

Bien que l'hiver et le mois de janvier représentent pour moi le moment de lose ultime de l'année, je dois reconnaître que j'aime beaucoup cette période côté cosmétiques. Le changement d'année est en général plein de promesses et je suis particulièrement à l'affût des nouveautés et autres grandes annonces de lancements de produits quand le printemps se profile à l'horizon (mais siii, on y croit !!). Ce qui est moins enthousiasmant c'est l'effet "je suis fauchée" post-fêtes et post-soldes. Ça calme tout de suite mes ardeurs alors que j'ai actuellement cette fichue tendance à hyperventiler pour n'importe-quoi quand j'actualise les pages "Nouveautés Maquillage" de mes e-shops préférées.


Alors le remplissage de wishlists beauté reprend de plus belle. Après avoir remis les compteurs à zéro suite à la déferlante "Holiday Collection", voilà que les post-its se remplissent à nouveau de références à surveiller de près, de nouveautés ultra-désirables qui me tapent dans les mirettes, des bidules qui vont tout bientôt sortir ou qui le sont déjà (sortis) et que tout le monde risque de s'arracher. On dit souvent que la mode est un éternel recommencement mais l'univers des cosmétiques, c'est un peu (beaucoup) pareil ! Chaque année, au même moment, je m'enthousiasme comme une petite dinde sur les nouvelles créations printanières, sur les nouveaux rouges à lèvres de telle ou telle marque et sur cette énième palette de fards à paupières qu'"il me faut absolument" mais pour laquelle je ne craquerai finalement (peut-être) jamais. Parce qu'on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, voici les 5 nouveautés du moment qui m'ont tapé dans l'oeil cette semaine.

19 janv. 2018

Ces rouges à lèvres qu'il fallait tester en 2017 | Swap avec Sophie & Bigoudis

Bloguer ça rapproche. Et causer rouges à lèvres encore plus ! Aujourd'hui, j'ai la sensation que toutes les filles (et toutes les blogueuses beauté tout court a fortiori) aiment porter du rouge à lèvres. Je me souviens pourtant d'une époque, lorsque j'ai commencé à bloguer, où porter un rouge à lèvres rose fuchsia ou une laque rouge écarlate ne semblait pas à la portée de toutes les bouches. Oui, clairement, j'ai le sentiment qu'aujourd'hui il y a un "décomplexage" en matière de maquillage des lèvres et je trouve ça absolument génial ! J'ai bien conscience qu'il est à présent plutôt banal de se dire (et de s'avouer) "lipstick addict" car qui ne l'est pas devenu, au fond ? Mais je reconnais que, dans mon cas personnel, on frôle l'hérésie totale (ma collection actuelle avoisine les 350 tubes). Le pire dans tout ça c'est que je ne me lasse pas.


Alors quand l'adorable Sophie du blog Sophie & Bigoudis m'a proposé d'organiser un genre de "swap rouges à lèvres" entre nous, je n'ai pas pu dire non. Le principe ? Que l'on sélectionne l'une pour l'autre 5 références de rouges à lèvres qui nous plaisent et qui, selon nous, méritaient d'être découvertes et testées par l'autre avant la fin de l'année 2017. Autant vous dire que j'ai été hyper inspirée par la chose - je vous invite d'ailleurs à découvrir ma sélection de rouges à lèvres dans l'article de Sophie - et que Sophie l'a manifestement été aussi. C'est à dire que quand j'ai déballé mon petit colis, j'ai non seulement été conquise par les choix de Sophie, mais j'ai aussi (et surtout) été soufflée par son choix de nuances. Elle ne pouvait pas viser plus juste avec ces jolis pourpres et autres bois de rose ! Bref, voici les 5 rouges à lèvres qu'il fallait à tout prix que je teste en 2017 selon la Miss.

16 janv. 2018

C'est décidé, en 2018, je ...

Il y a presque 1 an jour pour jour, je vous faisais part de mes "bonnes résolutions" pour l'année 2017. C'était ici. Et si je fais un peu le bilan de tout ça, je me rends compte que je ne m'en sors pas si mal. Laisser pousser mes cheveux ? Check ! Je n'ai fait que ça de les laisser pousser en 2017. Lire l'intégrale d'Harry Potter ? Check ! Bon, il me manque Harry Potter et l'Enfant Maudit mais pour le reste, c'est ok. Prendre soin de mon contour de l'oeil ? Euh... Ça avait pourtant bien commencé mais j'avoue avoir été une très mauvaise élève au final. Continuer d'agrandir ma collection de Vice Lipstick Urban Decay ? Check ! J'en possède aujourd'hui 14 et je les aime toujours autant. S'affirmer ? Mouais... J'ai été un peu plus "incisive" en 2017 mais je crois que cela ne m'a pas forcément réussi. Prendre soin de la peau de mon corps ? Bof... Je ne suis toujours pas une adepte du crémage de guiboles, faut bien l'avouer.


Soutenir les blogs des copines ? Check ! Je n'ai pas forcément laissé une tonne de commentaires en 2017 mais j'aime toujours autant aller lire les blogs des copines. Et j'en ai découvert de nouveaux que j'aime beaucoup. S'acheter plus de rouges à lèvres et moins de fringues ? Check ! Enfin, disons que j'ai acheté beaucoup de rouges à lèvres et beaucoup de fringues (ça compte ou pas du coup ? ;). Publier plus régulièrement sur Instagram ? Check ! J'ai réussi à trouver ma place sur ce réseau social et j'arrive à me détacher du nombre d'abonnés (qui s'étiole pourtant au fur et à mesure de mes publications - tant pis !) Porter plus de vernis qu'en 2016 ? Check ! J'en ai d'ailleurs tellement porté (sans base coat) fin 2017 que mes ongles sont présentement dans un état déplorable... Voilà donc pour le bilan de l'an passé. Mais maintenant, que faire de 2018 ? Qui dit nouvelle année dit nouvelles envies, nouvelles lubies et nouveaux objectifs en ce qui me concerne. Non, je n'ai pas envie de tout envoyer valser, je suis bien trop attachée à ma zone de confort. Mais pour 2018, j'ai quand-même bien envie de chambouler quelques-unes de mes petites habitudes. Ça promet...