7 mars 2017

Une peau de bébé ! #SkinMasterClass La Roche Posay '17

Vous le savez, La Roche Posay et moi c'est une histoire qui a commencé il y a plusieurs années maintenant, quand ma rosacée m'a été diagnostiquée (et même un peu avant). Premier rendez-vous chez le dermato, première ordonnance 100% La Roche Posay. Autant vous dire que je pense connaître assez bien la gamme Toleriane et, même si je m'en suis quelque peu détachée ces dernières années, j'ai toujours plusieurs flacons de crème Toleriane Ultra, de Fluide Dermo-Nettoyant Toleriane et de Toleriane Teint Crème d'Eau Hydratante dans mes placards pour les jours "sans". Quand ma puce a commencé à avoir quelques petits problèmes de peau (une sècheresse cutanée mais rien de très grave en soi), rebelote : c'est La Roche Posay et sa gamme Lipikar que nous avons appelé à la rescousse.


Vous comprendrez donc que "travailler" avec La Roche Posay grâce au blog représente beaucoup pour moi. J'ai conscience d'être particulièrement privilégiée et j'ai été d'autant plus flattée quand la marque m'a demandé de faire à nouveau partie de sa #SkinMasterClass pour 2017. En effet, si vous me suivez depuis quelques temps maintenant, vous savez que j'ai déjà eu la chance de participer à cette jolie formation à la dermo-cosmétique (retrouvez mes billets récapitulatifs ici & ici) qui a pour but de contrer la désinformation à laquelle nous sommes parfois confrontées en navigant sur le web. Parce que oui, au moindre pépin dermato, on a toutes tendance à chercher la solution miracle sur les blogs et sur les forums. Malheureusement, ce n'est pas toujours une très bonne idée...

Je suis pourtant très bien placée pour dire que prendre rendez-vous chez un dermato (qui reste la personne la mieux placée pour nous conseiller) n'est pas toujours aussi simple que cela. Vivre avec des problèmes de peau, l'accepter et accepter d'en parler et de se montrer sans fard demande vachement de courage et un petit travail sur soi qui... ne va pas toujours de soi (justement).


Je remets donc ça cette année avec La Roche Posay et notre première rencontre de cette session 2017 a eu lieu dans les locaux du groupe L'Oréal (fort impressionnants !). J'ai été ravie de retrouver toute l'équipe ainsi que les blogueuses/youtubeuses/influenceuses mamans faisant partie de l'aventure. Le thème abordé ? La peau de nos petits bouts. Bien que nous ayons déjà abordé le thème de la pédiatrie l'année dernière, j'ai encore appris plein de choses. La présence d'un nouveau dermatologue nous a permis d'entendre un autre son de cloche et de confronter ce qui avait été dit lors de la session précédente à ce nouveau discours pour le moins éclairé et avisé.

Comme il n'est pas question de vous faire un cours magistral sur le sujet, ce qui pourrait vite devenir rébarbatif et pas du tout agréable à lire, j'ai décidé de lister les 15 choses les plus étonnantes/surprenantes que j'ai apprises durant cette masterclass, 15 choses que vous ne saviez peut-être pas (idées reçues, désinformation, tout ça, tout ça...), 15 choses qui - je l'espère - vous aideront à prendre soin/soigner (c'est différent)/appréhender la peau de vos petits (et moins petits) bébés à la maison.


1. La peau de nos petits est très fine, on le sait toutes. En effet, le derme (la couche située entre l'épiderme et l'hypoderme contenant le collagène, l'élastine et la fibronectine) est plus fin que le nôtre. Parallèlement, la surface corporelle de nos petits par rapport à leur poids est beaucoup plus importante ce qui augmente les surfaces d'échange. La peau de bébé est donc beaucoup plus perméable aux produits appliqués.

2. La peau des enfants cicatrise plus vite que celle des adultes. Ce n'est pas vraiment une chance puisque c'est à cause de cela que leurs cicatrices sont plus marquées, plus en relief, et peuvent parfois gratter ou faire mal.

3. L'enfant qui n'a pas de problème de peau spécifique n'a pas besoin d'être crémé. Il est en revanche conseillé d'utiliser un baume hydratant sur le corps et le visage d'un bébé après le bain pour prévenir l'apparition et/ou l'extension d'une dermatite atopique (sécheresse cutanée sévère).

4. Les croûtes de lait de bébé sont un peu l'équivalent des pellicules de l'adulte. Il en existe deux types : les croûtes de lait à forme sèche (qui apparaissent chez les bébés héréditairement prédisposés a avoir une peau grasse) et les croûtes de lait à forme humide (qui s'accompagnent de suintements : c'est l'eczéma allergique du nourrisson). Dans tous les cas, il ne faut jamais gratter les croûtes (risque de surinfection) mais plutôt privilégier un massage du cuir chevelu avec de l'Huile d'Amande douce, du liniment ou une émulsion une heure avant le bain.

5. Chez un enfant de moins de deux ans, le seul traitement contre l'eczéma est le dermocorticoïde (en crème et faiblement dosé) qui doit être prescrit par un dermatologue. Sans effet secondaire, il est adapté à l'âge et à la zone à traiter. Quand l'eczéma est chronique, il faut faire réévaluer celui-ci tous les ans pour éviter un mauvais dosage.

6. Il ne faut pas laisser un enfant se gratter par peur d'utiliser des dermocorticoïdes. Cela impacterait son système neurologique cutané à vie. De plus, un enfant non traité à davantage de risques de développer un asthme. La gamme Lipikar de La Roche Posay est tout à fait indiquée pour nettoyer en douceur et pommader la peau afin d'espacer les crises et ainsi restaurer la barrière cutanée.

7. En cas de varicelle, le premier geste à adopter n'est certainement pas d'assécher les boutons (bannir le talc et l'éosine) mais d'apaiser la peau pour que nos petits loups se grattent le moins possible. On privilégie les douches pas trop chaudes aux bains (pour éviter la macération) et on utilise un nettoyant légèrement antiseptique. Le séchage de la peau après la douche doit être minutieux. Il n'est pas conseillé d'hydrater avec un baume avant le stade croûteux.

8. Le temps de cicatrisation de la peau suite à la varicelle ne dépend pas du grattage (ou non) des boutons mais de la profondeur à laquelle le virus s'est installé. Une cicatrice de varicelle qui perdure dans le temps et qui marque la peau n'a donc rien à voir avec un grattage ou un mauvais soin du bouton (c'est une idée reçue).


9. Une peau sèche peut aussi souffrir d'acné. Les préadolescents à peau atopique qui souffrent d'eczéma depuis l'enfance et les peaux métisses, noires et asiatiques - pourtant très sèches - sont bien souvent touchés.

10. L'hygiène est essentielle et déterminante pour lutter contre l'acné, on le sait bien, mais ça va mieux en le disant. Outre l'utilisation d'un gel nettoyant doux (le gel Effaclar par exemple) ou d'une eau micellaire adaptés (mais non décapants pour éviter l'effet rebond) matin et soir, il faut penser à changer sa literie très régulièrement. En effet, c'est la nuit que la peau travaille le plus et qu'elle se débarrasse de ses cellules mortes en se régénérant. Ces cellules, accompagnées de toxines et de bactéries, s'accumulent sur les draps et vont alors s'infiltrer dans les pores de la peau.

11. La fréquence des bains de bébé est à adapter en fonction de son âge, de la fragilité et de la sensibilité de sa peau. De façon générale, il vaut mieux privilégier un nettoyage quotidien à la débarbouillette chez les nouveaux-nés et les douches rapides en bannissant l'eau trop chaude chez les plus grands. Si l'enfant souffre d'eczéma, une toilette douce quotidienne est recommandée afin de pouvoir le traiter et le pommader sainement.

12. L'usage du liniment oléo-calcaire doit être strictement limité au siège non irrité. En cas de fesses rouges, le liniment laisse un film gras sur la peau sous lequel peut se développer le virus qui peut être responsable de l'érythème favorisant ainsi une surinfection. Pour la toilette du visage, il vaut mieux privilégier l'utilisation d'un syndet (détergent synthétique doux a.k.a le "savon sans savon").

13. L'usage d'une eau micellaire au PH physiologique sur la peau des petits est une bonne alternative si celle-ci n'est ni parfumée ni (ou très faiblement) alcoolisée.

14. Contrairement aux idées reçues, le PH de la peau n'est pas "neutre" (de 7) mais légèrement acide (de 5,5). Il varie légèrement en fonction des zones corporelles et de l'âge.

15. De façon générale, il faut faire attention à la toxicité, à l'allergénicité et à la comédogénicité des produits que l'on applique sur la peau des enfants de moins de trois ans. Utiliser des produits spécialement conçus pour les tout-petits n'est pas une obligation. Il est simplement conseillé de faire attention aux produits parfumés (potentiellement allergisants) et aux agents gras comédogènes (tels que certaines huiles et autres produits occlusifs comme l'alcool et les paraffines) qu'ils peuvent contenir.


Voilà donc les 15 petits points qui ont retenu mon attention lors de cette super première #SkinMasterClass La Roche Posay session 2017, 15 petits points que j'avais envie de partager avec vous aujourd'hui. Une fois encore, nos échanges avec le dermatologue présent lors de la rencontre ont été hyper instructifs et parfois très surprenants (je ne regarderai plus le sacro-saint liniment oléo-calcaire de la même façon, ha ha ! ;). J'espère que mon billet vous aura permis d'apprendre 2-3 petites choses (et même plus) sur la peau de nos bébés qui n'est pas toujours aussi facile à vivre et à gérer au quotidien qu'on veut bien nous le faire croire.

En ce qui me concerne, rendez-vous est pris au mois de mai avec La Roche Posay pour une nouvelle rencontre qui - j'en suis certaine - sera une nouvelle fois très enrichissante, rencontre que je me ferai un plaisir de relater par ici (as usual ! :).

Liens utiles :

[Toutes les photos - sauf la 1ère - illustrant cet article ont été prises par la team La Roche Posay]
[Billet sponsorisé | en savoir plus]

25 commentaires

  1. Bravo pour cet article et tes photos qui sont magnifiques ... tu nous enchantes .... Bravo !!!! ! J’ai créé un blog mode et beauté il y a un an ... Si le cœur t'en dit tu peux aller faire un tour (likeaprincess.canalblog.com) ou bien sur ma page Facebook Overdressed (https://www.facebook.com/Mimie2908/about/)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Myriam pour tes compliments ! :) Je vais aller jeter un oeil à ton blog. ;)

      Supprimer
  2. Vraiment très intéressant ton article, je connais bien ces produits pour les utiliser régulièrement depuis de nombreuses années. Merci pour toutes ces précisions qui ne font que me conforter dans mes choix .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Moune ! Je pense sincèrement que les produits La Roche Posay sont des valeurs sûres. :)

      Supprimer
  3. Merci pour ce billet très intéressant qui m'a apporté quelques éclaircissements pour s'occuper au mieux de la peau de bébé, problèmes ou pas. Bises Lucie.
    Nina

    RépondreSupprimer
  4. Merci à toi de nous faire partager ton expérience avec La Roche Posay . Ton article est super et plein d'enseignement . Il y a en effet plein d'idées reçues sur les choses à faire ou ne pas faire et ta rencontre avec un dermato a du être très enrichissante . Super article avec de bien belles photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui, la rencontre a été très enrichissante et nos échanges m'ont encore appris pas mal de choses. Cela fait du bien aussi de confronter différents points de vue. ;)

      Supprimer
  5. Bonsoir Lucie
    Avec bébé qui arrive bientôt je prends note de tout ce dont tu nous rapportes ici de ta SkinMasterClass La Roche Posay; Et qui mieux que toi pouvait nous en parler, je te suis depuis longtemps et donc je sais ce que tu as traversé avec tes problèmes de peau. Et comme tu as raison, on entend tout et n'importe
    quoi sur les problèmes de peau et les soins a y apporter ! Merci pour ton article très instructif.

    Clara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Clara ! :) Félicitations pour ton bébé à venir. ;) Oui, des problèmes de peau, j'en ai soupé. Je suis donc vraiment très heureuse de faire partie de la #SkinMasterclass La Roche Posay pour cette année 2017. ^^

      Supprimer
  6. C'est super que tu puisses continuer cette expérience avec La Roche Posay, tes rapports sont toujours très clairs, concis et instructifs, je te lis toujours avec grand intérêt, qui plus est quand tu parles de problèmes dermatologiques(c'est aussi mon lot). Les produits soins LRP et tes articles
    à ce sujet m'on bien aidé à passer des périodes difficiles, alors merci encore Lucie. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhh ton commentaire me fait hyper plaisir ! :) Je suis ravie que mes articles t'apportent quelque chose et t'aident dans les périodes difficiles. ;)

      Supprimer
  7. Bonsoir,

    Tu es très jolie sur les photos :).

    Merci pour ce billet très intéressant et instructif :).

    Bonne nuit !

    Julia J.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Julia ! Et merci pour le compliment. ;)

      Supprimer
  8. Bonjour
    La jeune maman que je suis a lu ton article avec grand intérêt et les points que tu as abordé aujourd'hui m'ont beaucoup aidé à y voir plus clair en ce qui concerne les petits problèmes de peau de mon petit bout, mon dermato ne pas vraiment aidé je dois dire alors merci à toi d'en avoir parlé si simplement.
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien je suis ravie si mon billet a pu éclairer certains points un peu flous ! :) Pas facile nos premiers pas de jeune maman, on a tellement plein de questions en tête et tellement peur de mal faire... ;)

      Supprimer
  9. Coucou !
    Bravo et félicitation pour ta participation cette année encore à la
    SkinMasterClass La Roche Posay !
    Ton article, le compte rendu de cette rencontre est encore une fois très utile et instructif, j'en ai encore appris aujourd'hui grâce à toi.
    Bisous ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien j'en suis ravie ! :) Et merci pour les félicitations, ça fait plaisir. ;)

      Supprimer
  10. Je trouve cela super ta collaboration avec La Roche Posay. Ayant moi même de gros soucis avec ma peau, j'ai découvert ton blog en cherchant des avis, des réponses à mes questions alors que tu commençais à parler de tes problèmes de peau intolérante et puis de ta rosacée. Je te suis depuis avec assiduité car j'y trouve un sérieux, du naturel, de la franchise et clairement çà m'a beaucoup aidé à traverser des grands moments de solitude.
    J'utilise depuis leur gamme de soins et j'ai même conseillé à une amie de venir lire tes billets concernant les bébés.
    Super les photos de cette rencontre de travail !
    Merci pour tout ce que tu fais ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est adorable Lilas ! Merci beaucoup pour ton commentaire et le partage de mon blog auprès de ton amie. Je pense effectivement que cela fait du bien d'échanger entre nous quand nous avons des problèmes de peau et que notre entourage ne comprend pas forcément à quel point cela peut devenir une souffrance au quotidien. ;) J'espère que mes articles à venir te plairont et t'aideront toujours autant. :)

      Supprimer
  11. Merci pour ce billet très instructif . Tous les points dont tu nous parles sont très intéressants . J'ai lu ton article avec beaucoup d'attention . Félicitations pour ton ton partenariat avec La Roche Posay .
    Dans l'attente d'un nouvel article .
    Bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie que mon article t'ait plu. :)

      Supprimer
  12. La fameuse "peau de bébé" sans problème, toute douce et que tout le monde recherche n'est finalement qu'un mythe ?! :p
    En tout cas ces points sont très intéressants, même n'étant pas maman ça m'intéresse bien de savoir tout ça ... !

    Drey_

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve aussi que certaines choses sont toujours bonnes à prendre (et à apprendre), même quand on n'est pas encore (déjà) maman (ou qu'on ne souhaite pas le devenir). ;) Concernant le mythe de la peau de bébé, je me rends effectivement compte que beaucoup de petits souffrent de problèmes de peau. Je ne pensais vraiment pas qu'il y en avait autant !!

      Supprimer
  13. Bonjour Lucie,

    Tout d'abord je te suis dans l'ombre et me dois de te féliciter pour ton joli blog. je le lis régulièrement depuis que je l'ai découvert, et à vrai dire j'apprécie beaucoup tant la qualité de tes photos que celle de ta plume.

    Ce qui m'amène à laisser un commentaire sur un article que j'avais laissé passer, mais que je voulais absolument retrouver pour justement t'interroger, c'est La Roche Posay. Non pas parce que je suis concernée par les soins du bébé, mais parce que quelque chose m'interpelle au sujet de cette marque.

    Jusqu'à présent j'achetais en pharmacie mes produits de soin et d'hygiène (principalement la Roche Posay et Uriage), pensant que le seul fait de me rendre dans une pharmacie était gage de...... sérieux et de qualité.
    or depuis un bon moment maintenant je fais attention à ce que je mange, et pour être logique dans ma démarche, je commence maintenant à faire aussi attention aux cosmétiques (déjà par la force des choses, car suite à différents soucis j'ai découvert que j'avais pas mal d'intolérances alimentaires et je souhaite éviter ces "ingrédients").
    il n'y a pas si longtemps que ça j'étais dans une parapharmacie, lorsqu'une maman s'est montrée outrée que sa fille (en âge de faire ses propres achats) se rende au rayon de la Roche Posay. A cause des PEG que les produits contiennent. rentrée à la maison, j'ai cherché plus d'infos, et je me suis rendue compte en effet qu'ils étaient soupçonnés d'être fortement dangereux...
    une autre fois sur les conseils d'une pharmacienne clairement contre le bio (comme la dermatologue que je vois), j'ai finalement pris le Tolériane Ultra remportant la palme du "0" ("Sans conservateur, sans paraben, sans parfum, sans alcool, sans colorant, sans lanoline")et que vois-je, des tas de "petites" choses dans la compo dont "l'ALUMINUM STARCH OCTENYLSUCCINATE"...
    Franchement je n'ose plus y toucher. Et fini par ne plus quoi/quelle marque me tourner.

    Toi qui es en contact avec la marque, as-tu abordé ces sujets... ?

    RépondreSupprimer