Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

24 avr. 2016

Ma #SkinMasterClass avec La Roche Posay [1ère partie]

Les problèmes de peau... Je crois que je pourrais vous écrire des romans à ce sujet. J'ai pourtant eu la chance d'avoir la vie tranquille de ce côté-là pendant près de 28 ans. Adolescente, j'ai eu la chance de ne pas souffrir d'acné. Les boutons, les points noirs, la peau grasse, je les ai eus bien entendu, mais rien d'anormal (et les points noirs, je les ai encore d'ailleurs). J'ai attaqué la vingtaine sereinement. Comme tout le monde, je me plaignais dès que j'avais un bouton par-ci par-là, ne réalisant pas vraiment la chance que j'avais d'avoir une peau sans souci. Et puis, comme vous le savez, ça s'est gâté quand j'ai eu mes 27 ans. Une belle dermatite atopique accompagnée d'une sébhorrée ont mis ma peau KO et c'est ainsi que ma rosacée s'est installée. Depuis 3 ans maintenant, je vis avec Rosa, les hauts, les bas, les jours avec, les jours sans.


Alors quand La Roche Posay m'a proposé de rejoindre sa SkinMasterClass dédiée aux mamans-blogueuses en galère avec leur peau (et celle de leurs petits) j'ai dit oui, forcément. La Roche Posay et moi, ça a justement commencé quand ma rosacée a été diagnostiquée (et même un peu avant, avec la gamme Toleriane notamment - souvenirs, souvenirs...). La SkinMasterClass a été pensée par la marque pour contrer la "désinformation" qui peut circuler sur internet à propos de la dermo cosmétique et pour former des blogueuses privilégiés (dont j'ai la chance de faire partie) afin que nous apportions (dans la mesure du possible) de vraies réponses à nos lectrices sur les diverses problématiques cutanées qui nous touchent un peu toutes (l'acné, l'eczéma, le psoriasis, la rosacée et tant d'autres).

Honnêtement, je ne compte plus le nombre de mails reçus me parlant de "suspicion de rosacée" suite à la lecture de mes articles sur le blog. Et je suis la plupart du temps désarmée car je n'ai jamais de vraie réponse à apporter si ce n'est de consulter un dermato. De même, je parle très souvent de mes routines soins du visage. Mais là encore, ce qui me convient à moi (et à ma peau compliquée), ne conviendra pas à une autre qui, si ça se trouve, ne souffre finalement pas de la même chose que moi. Bref, tout ça pour dire qu'aussi futile soit-il, un blog beauté relaye et brasse pas mal d'infos qui touchent finalement à la santé et ça me paraît primordial de toujours prendre des pincettes quand j'aborde ce type de sujet par ici. Grâce à la SkinMasterClass La Roche Posay, j'apprends et je me forme parce que je suis loin de tout savoir. J'ai aussi beaucoup de questions à poser (notamment sur les compositions et la pétrochimie en général) et cela me fait du bien d'avoir des interlocuteurs - les représentants de la marque mais aussi des professionnels de la santé - en face pour échanger "pour de vrai" autour de tous ces sujets "sensibles".


Ma masterclass s'articule donc autour de plusieurs journées sur Paris, journées pendant lesquelles les autres blogueuses (toutes des mamans) et moi échangeons, partageons nos expériences personnelles (nos problèmes de peau à nous mais aussi ceux de nos petits) et faisons part de nos multiples questions (et parfois notre désespoir, si si...) à la team La Roche Posay et aux professionnels de santé présents.

Bien entourée de Melissa (GoldenWendy), Milie (C'est quoi ce bruit ?) et Leslie (fondatrice de Parole de Mamans)
Lors de mon premier déplacement parisien, j'ai donc fait la connaissance de toutes les mamans-blogueuses présentes (dont Melissa que je rencontrais enfin pour la 1ère fois - hiiiiii !!!) et j'ai été soufflée de voir à quel point notre peau pouvait nous causer bien des misères. À chacune son boulet et j'en viens à me dire que plus personne sur cette Terre n'a de peau "normale". Même les plus petits sont touchés alors qu'une peau de bébé, on se l'imagine toujours parfaite comme... "une peau de bébé" justement. J'ai profité de cette première rencontre parisienne pour m'entretenir avec un dermatologue qui avait fait le déplacement spécialement pour nous. Autant vous dire que je suis restée sur les fesses (et même pas vexée) quand ce spécialiste a posé son diagnostic sans même que je lui dise mon problème (il n'était pas présent durant le tour de table). Non pas que ce soit marqué sur ma tronche, mais presque quand-même (malgré le maquillage). Bilan des courses : rosacée installée sur les joues, rosacée oculaire, bannir l'eau du robinet et envisager le laser. Et, surtout, il m'a orienté sur un nouveau traitement (que je suis donc désormais depuis un peu plus d'1 mois maintenant - sur prescription médicale) : le Soolantra (je pense vous en reparler bientôt dans un article dédié).

Lors de nos échanges avec La Roche Posay, la question de la composition des produits est bien sûr revenue sur le tapis (notamment le parallèle pétrochimie/produits bio et/ou naturels) et je vous avoue que je suis un peu restée sur ma faim sur ce point (heureusement, une visite des laboratoires La Roche Posay est prévue et je compte bien poser un maximum de questions). Je ne me suis d'ailleurs pas gênée pour pointer du doigt la présence de parfum dans certains produits pourtant destinés aux peaux sensibles (je lutte farouchement contre ça).


J'ai bien sûr refait connaissance avec pas mal de chouettes références La Roche Posay présentées ce jour-là. Je suis notamment retombée sur la crème Toleriane Ultra que j'avais adorée quand ma peau ne voulait plus rien savoir ainsi que sur le fond de teint Toleriane Teint qui a été le sauveur (rien que ça oui !) de mon mariage. J'ai également eu le plaisir de retrouver deux produits que - fait du hasard - je venais juste d'acheter (sur avis médical) pour régler les problèmes de peau de ma fille - à savoir des plaques rouges très sèches sur les mains, les bras et les jambes : le gel-crème nettoyant Lipikar Syndet (pour le bain) et le Lipikar Baume AP+ (qui soulage et fait vraiment des miracles).

Effectivement, et c'est peut-être moins connu, La Roche Posay vise aussi bien nos problèmes de peau à nous les adultes que ceux de nos petits loups. C'était justement le sujet de la 1ère table ronde à laquelle j'ai eu le plaisir de participer quelques semaines après la première rencontre. Là encore, les mamans-blogueuses que nous sommes avons pu échanger et j'ai appris pas mal de choses sur les problèmes de peau des bébés (et des enfants en général) - il faut dire que le monde des petits est encore tout nouveau pour la jeune maman que je suis.


Comme je suis une bonne élève et que je sais que vous êtes pas mal de mamans à me suivre, j'ai pris quelques petites notes.

  • L'eczéma des petits est malheureusement assez répandu. Il peut se manifester à partir de 2/3 mois, en premier sur les parties convexes du corps. Les bébés touchés ont en général une peau très réactive et très sèche qui fonctionne sur le mode allergique (brûlures, démangeaisons). On reconnait l'eczéma à ses plaques rouges bien découpées qui peuvent parfois être luisantes. Les facteurs déclenchants sont multiples : il y a bien sûr les facteurs génétiques/héréditaires (avec prédispositions), les facteurs psychologiques (chez les plus grands enfants), les facteurs climatiques et les facteurs allergiques (attention aux protéines de lait de vache qui, malgré la réalisation d'un test d'allergie qui s'avère négatif, peuvent quand-même provoquer un eczéma).

    J'ai appris qu'il ne fallait absolument pas laver son bébé tous les jours. Un jour sur deux les premiers mois c'est déjà bien suffisant. Laver trop souvent son bébé peut justement favoriser un eczéma (sécheresse cutanée, etc...). Il faut bien évidemment bannir les produits lavants contenant du savon, du parfum et des parabens. Enfin, pour préserver le film hydrolipidique de la peau, il faut toujours veiller à bien sécher la peau de bébé, surtout dans les plis, en tamponant (et non en frottant). De même, et c'est une question que je me suis souvent posée, il ne faut pas crémer une peau de bébé qui n'en a pas besoin. La peau d'un bébé est extrêmement fragile et non étanche. Crémer une peau sans problème peut justement créer... des problèmes.

  • La problématique des érythèmes fessiers a aussi été abordée (et tant mieux parce que j'avais pas mal de questions à ce sujet). La meilleure des préventions c'est de changer les couches le plus souvent possible et d'éviter les couches hyper élaborées qui promettent tant d'heures de "fesses bien au sec" et qui nous poussent à ne pas changer bébé aussi souvent qu'on le devrait.

    Si, malgré l'application d'une crème sur une semaine, l'érythème fessier est persistant (ou revient très très souvent), il faut se poser la question de la présence de champignons dans le tube digestif de bébé. C'est bénin et il suffit d'effectuer un test pour faire le dépistage mais la présence de ces champignons est bien souvent ignorée alors qu'elle peut être la cause des érythèmes à répétition.

  • C'est bien connu, l'acné peut toucher n'importe-qui à n'importe-quel âge. Les bébés ne sont pas épargnés. Fort heureusement, la plupart du temps, l'acné du nourrisson disparaît d'elle-même quand la qualité de la peau du petit s'améliore avec le temps (vers l'âge de 2 ans environ). Quand l'acné est très persistante, il faut là encore se poser la question de la présence de champignons, mais aussi d'une carence en zinc (dans ce cas, un traitement oral peut être envisagé).

  • Enfin, de façon générale, il faut savoir que les produits destinés aux bébés sont soumis à des réglementations très strictes concernant leur composition et les concentrations en tel et tel ingrédient. Le Triclosan (un ingrédient antibactérien) est progressivement supprimé des compos des produits destinés aux petits (et est à bannir pour tout le monde de toute façon). Il faut aussi éviter comme la peste le Methylisothiazolinone (MIT - un puissant conservateur très allergène) et le Phenoxyethanol (encore un conservateur). Enfin, j'ai appris qu'il fallait que j'arrête d'acheter de la lessive spéciale bébés. Plus les lessives sont "élaborées", plus elles sont dangereuses car hyper chimiques (logique). La lessive la plus simple est la meilleure. L'adoucissant est à proscrire pour les mêmes raisons.

    Et puis, contrairement à ce que l'on pourrait croire, le naturel n'est pas toujours inoffensif pour les petits. Attention notamment aux huiles végétales comme les huiles de fruits à coque (l'huile d'amande douce par exemple) qui peut causer elle aussi des allergies.

Au final, je dois dire que la jeune maman que je suis en a appris beaucoup lors de cette table ronde orientée sur la pédiatrie. Et je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec nos problèmes de peau à nous, les adultes. Finalement, les conseils prodigués pour prendre soin de la peau des bébés sont tout aussi valables pour nous et j'en viens à penser que tout commence à partir en cacahuète (pour notre peau) le jour où on a la bonne idée de la crémer pour la 1ère fois parce qu'il paraît qu'il "faut l'hydrater tous les jours, 2 fois par jour" (alors qu'elle n'en a pas forcément besoin à la base).


Avant de partir, La Roche Posay nous a parlé de son engagement en matière de protection solaire chez les plus jeunes. Non seulement la marque a une gamme de produits solaires assez hallucinante (et je ne peux que l'en féliciter), mais, en plus, elle a mis en place le "Brevet Solaire", attribué aux enfants dont l'école à la chance de recevoir un représentant de la marque qui explique les méfaits des rayons du soleil (qu'on ne voit pas toujours) autour de chouettes ateliers. Un petit tour devant la caméra avec ma douce Melissa pour donner notre avis sur la masterclass et les produits La Roche Posay que nous apprécions, je prends mon taxi et mon train pour rejoindre mon chez moi, la tête pleine d'infos à partager.


J'ai hâte d'être à la prochaine étape de ma masterclass La Roche Posay. La visite des laboratoires de la marque risque d'être très enrichissante et j'ai vraiment besoin de faire le point sur la question des compositions dans le domaine de la dermo cosmétique (pétrochimique), moi qui suis à nouveau en train de me tourner vers les produits naturels et bio (et qui recommence à diaboliser le "tout-chimique"). À suivre donc.

Retrouvez La Roche Posay sur les réseaux sociaux :
Nouveau compte Twitter | Nouveau compte Instagram

[Les photos illustrant cet article ont été prises par la team La Roche Posay - Merciii !]
[Billet sponsorisé | en savoir plus]

21 commentaires

  1. Bonne continuation dans cette aventure, vivement la suite ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Delphine ! Oui, vivement la suite avec la visite des laboratoires. J'ai hâte ! :)

      Supprimer
  2. Coucou Lucie !! Merci beaucoup pour cet article très très intéressant pour nous et nos tout petits : )
    C'est vraiment pas évident de trouver des produits sans produits chimiques ... Et par contre je suis hyper surprise pour le coup de pas de crème après la douche pour les bébés !! Je me suis fais pourrir par ma pédiatre parce que je le crémais pas à chaque fois... Enfin, j'ai hâte de suivre tes nouvelles aventures avec Laroche Posay ; )
    Gros bisous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! Je suis contente que mon article te plaise. :) Concernant le crémage de bébé, si ton petit a la peau normale, il n'y a aucune raison de lui mettre de la crème. Moi aussi je me posais la même question. Il faut dire que les marques proposent tellement de crèmes qui sentent bon qu'on est tentées d'en tartiner bébé. Mais non, pas si sa peau n'en ressent pas le besoin. ;)

      Supprimer
  3. Hello Lucie, je viens de découvrir ton blog et j'apprécie beaucoup: c'est vrai et ça change des autres blogs beauté que l'on peut voir. Ton article est clair et pertinant. Pour ma part j'ai longtemps utilisé beaucoup de produits pour ma peau et avec le temps j'ai réalisé que "less is more" étant la routine qui me convenait le mieux. J'utilise moins de crèmes mais je bois à jeun des ampoules de zinc le matin, je n'ai rien trouvé de plus efficace pour moi pour combattre boutons and co.
    Je dois avouer que j'ai complétement flashé sur ton pantalon et tes derbies, est-il indiscret de te demander d'où ils viennent? Ppar avance merci et bonne continuation, je vais revenir souvent ;-)

    Johanny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Johanny pour ton commentaire et bienvenue sur mon blog alors. ;) Tes compliments me vont droit au coeur. Je te rejoins tout à fait sur le "less is more" et je pense d'ailleurs écrire un billet à ce sujet. Moins j'en fais sur ma peau, plus elle me fiche la paix. Je suis loin des standards "hydratation 2 fois par jour" et autre double nettoyage... :)
      Pour répondre à tes question, le pantalon vient de la gamme N by Naf Naf de La Halle et les chaussures sont des derbies Jonak (disponibles chez La Redoute). ;)

      Supprimer
  4. bonjour Lucie !
    ce que dit le pédiatre ne m'étonne pas....j'ai eu le même discours de la part de ma sage-femme, et j'ai entendu également que dans les pays scandinaves on le lavait pas non plus les bébés tous les jours......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui ! Personnellement, vu qu'à la maternité on me faisait laver mon bébé tous les jours, je n'ai jamais remis en cause cette fréquence mais qu'on y pense, laver bébé tous les jours n'est pas nécessaire, surtout quand il est petit et qu'il reste à la maison toute la journée. Personnellement, j'ai toujours donné le bain à ma fille tous les jours car c'est devenu un rituel avant le dîner du soir et le dodo. Je pense que si c'était à refaire, j'éviterai le bain tous les soirs durant ses premiers mois. ;)

      Supprimer
  5. Bonjour Lucie,
    Cet article est super intéressant. Ça doit être super de pouvoir échanger avec une marque et des professionnels de santé comme ça.
    Mais par exemple, ce qui m'embête c'est d'avoir des incohérences de la part des marques dans les compositions : il y a du phenoxyethanol dans le lait velouté anthelios pour enfants... J'avais laissé tomber cet achat quand je l'ai vu... C'est dommage.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Lucie,
    Cet article est super intéressant. Ça doit être super de pouvoir échanger avec une marque et des professionnels de santé comme ça.
    Mais par exemple, ce qui m'embête c'est d'avoir des incohérences de la part des marques dans les compositions : il y a du phenoxyethanol dans le lait velouté anthelios pour enfants... J'avais laissé tomber cet achat quand je l'ai vu... C'est dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça oui ! Je t'avoue que ça fait du bien de pouvoir échanger pour de vrai et de poser les questions qui nous passent par la tête quand on regarde telle ou telle compo. Pour le phenoxyethanol dans le Lait Velouté Anthelios, je poserai la question lors de mon prochain déplacement. C'est franchement regrettable... ;)

      Supprimer
    2. Bonjour Lucie,

      Je passe souvent mais ne commente pas...
      Merci pour cet article!
      Pour le lavage/crémage des bébés, ça doit dépendre des maternités...Là où j'ai accouché on m'a bien dit qu'il n'était pas nécessaire de laver ma louloute tous les jours, tous les 2/3j c'est bien suffisant (sauf accident ou transpiration intense, mais là c'est juste du bon sens). On m'a aussi dit de ne pas utiliser les eaux micellaires, crèmes parfumées et compagnie, justement car la compo n'est pas top pour une peau aussi fragile que celle de bébé. Au final je suis contente de voir que j'ai été bien conseillée!
      Mais bon, le problème avec les tout-petits, c'est que si tu demandes conseil à 40 personnes, tu auras 40 avis différents...Difficile de s'y retrouver!

      Supprimer
    3. Merci pour ton commentaire très instructif. :) Effectivement, ça doit dépendre des maternités. Après, je t'avoue qu'il est possible qu'on m'ait dit qu'il n'était pas nécessaire de donner le bain à ma fille tous les jours mais j'étais tellement... ailleurs là-bas... ;) Je ne savais pas pour les eaux micellaires. J'ai longtemps utilisé celle de Bioderma pour les petits pour le change. J'ai arrêté quand ma fille a commencé à faire un gros érythème fessier et je me suis tournée vers une eau nettoyante sans parfum. :)
      Je te rejoins tout à fait sur ta dernière phrase ^^. ;)

      Supprimer
  7. Très intéressant cet article car comme tu dis beaucoup de conseils, de produits qui ne sont pas toujours bon à prendre. Comment s'y retrouver avec tout ce que l'on entend, tout ce que l'on nous suggère, propose aujourd'hui(même avec une peau "saine") pour juste seulement ne pas se retrouver désarmé quand un problème de peau surgit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est difficile de s'y retrouver et quand chacune y va de son petit conseil, on ne sait plus où donner de la tête... Personnellement, dans mes articles soins du visage (surtout), j'insiste toujours sur le fait que les produits que j'utilise me conviennent bien à moi mais ne sont pas susceptibles de convenir à tout le monde. ;) Eh puis oui, mettre une crème c'est devenu la "norme", même si notre peau n'en a pas forcément besoin. À réfléchir...

      Supprimer
  8. Que tu es jolie toute concentrée et bonne élève :)
    Je vois que le problème des compositions fait son chemin dans ton esprit ... :) Ca avait l'air très très intéressant tout ça, je pense que je ne m'arrêterai pas de poser des questions si j'avais la chance de participer à ce genre d'expérience !
    Je suis curieuse de savoir ce que l'on t'a répondu quand tu as pointé du doigt la présence de parfum ?
    Et je rajouterai même qu'il faut éviter, en plus du MIT, tous ses dérivés contenant "-isothiazolinone" ... j'ai malheureusement vu les effets que cela peut produire lorsqu'une personne y devient allergique =/

    Merci pour toutes ces belles infos en tout cas !
    On en apprends tout le temps, j'ai même été obligée de taper "érythème" pour voir ce que ça donnait, même si j'avais déjà entendu le nom je n'en ai jamais vu et pauvres bébés, ça ne doit pas être très agréable ...

    Drey_

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment ! :)
      Concernant la présence de parfum, on m'a répondu que le parfum était toujours plus vendeur, surtout quand il s'agissait de formules cocoonings comme celle de l'huile de douche. Encore une histoire de marketing malheureusement...
      Eh oui, les pauvres fesses de nos bébés souffrent elles aussi. C'est parfois impressionnant ! ;)

      Supprimer
  9. Je sera intéressée d'avoir ton retour sur le Soolantra. Perso, cette crème à tout changé en 2-3 jours.
    J'avais des rougeurs très installées, et en février, du jour au lendemain, des boutons tous petits (genre papulles) se sont installée sur mon front et mes joues.
    Et bien ils ont tous disparu en quelques jours. J'ignore si c'est la crème en tant que telle, ou si le fait d'avoir arrêté ma crème de nuit assez riche en même temps, mais ça a été radical. Et un tel soulagement !
    Concernant la crème de nuit, mon dermato m'a expliqué que le soolantra lutte contre un excès de demodex (des acariens), lequel excès serait à l'origine de mes problèmes. Or le démodex se nourrit de sébum. Et moi, avec ma peau sèche, je la nourrissais à fond...
    Bon la crème est chère et d'après mon dermato, il faut des années de traitement de fond pour en venir à bout mais ça a été vraiment révolutionnaire dans mon cas.
    Au passage : très contente de te voir de retour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir ton retour sur le Soolantra ! Pour tout te dire, je revis complètement depuis que j'ai commencé mon traitement. Cela fera l'objet d'un article donc je ne vais pas m'étaler ici mais après une période assez difficile quelques semaines après le début du traitement, c'est le jour et la nuit !! Oui, Soolantra tue les demodex qui pullulent sur notre peau. Ce sont eux qui causent la rosacée car ils y sont plus nombreux qu'à la normale, profitant de la dilatation de nos vaisseaux sanguins (ils adorent nos rougeurs). C'est là que le Soolantra est novateur car au lieu de s'attaquer aux symptômes de la rosacée (rougeurs, échauffements, etc), il traite la cause (les demodex). Révolutionnaire pour moi aussi donc. ;)

      Supprimer
  10. Hello Lucie ! ca a du être super intéressant cette journée !!! je me réjouis de lire ton prochain article à ce sujet après la visite !! le baume hydratant Lipikar pour le corps m'a sauvé la vie quand en mai l'année passée, en fin de grossesse, j'ai fait une grosse allergie au soleil (il parait qu'on est plus sujette à ça en étant enceinte, alors que je n'avais jamais eu ce type de problème) j'avais des plaques de boutons qui me grattaient énormément sur tout le corps et seul ce baume m'a aidée. depuis j'en ai toujours un flacon chez moi au cas où, et c'est top car je peux aussi si jamais l'utiliser sur ma fille (mais pour le moment je lui ai mis encore très peu de crèmes je dois dire - elle a 11 mois). gros bisous !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour.

    Merci pour ce billet très intéressant :).

    Bonne nuit.

    Julia J.

    RépondreSupprimer