Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

18 juil. 2014

Mon Tie & Dye de l'été avec la Gelée Éclaircissante de Garnier

Mes cheveux et moi, une grande histoire d'amour... Ou pas ! Je crois faire partie des rares nanas à ne jamais savoir quoi faire de leur tignasse. Je tâtonne toujours, ne sachant pas trop ce qui me va (vraiment), ce dont j'ai envie et ce dont je ne veux pas/plus. Je n'ai pas MA coupe de cheveux "totem", genre c'est ma coupe de cheveux à moi et je la garde ad vitam aeternam. Je suis fascinée par ces filles qui ont toujours la même coupe, la même couleur. Quelle chance ! Ça veut dire qu'elles savent quoi faire de leur moumoute, qu'elles sont en paix avec elle et, surtout, qu'elles ne tergiversent pas pendant des jours en se demandant : "Frange ou pas frange ?", "Carré ou long ?", "Couleur naturelle ou tie and dye ?". Tu l'auras compris, je suis de celles qui se posent constamment ces questions (et tellement d'autres encore).

Du coup, en ce moment pour ma part, c'est un peu au jour le jour niveau coiffure. Cela fait depuis le mois de novembre 2013 (!) et mon dernier carré long que je n'ai pas remis les pieds chez le coiffeur (pas biiiiien !!) et je n'ai pas osé retoucher à ma frange (qui pousse, qui pousse) depuis la dernière catastrophe. Ne sachant pas quoi en faire, mes cheveux font leur petite vie sans que je n'intervienne. Malgré tout, je sais d'ores et déjà qu'il va falloir que je coupe mes longueurs dans les prochains mois. D'une, parce que les cheveux longs, ça me saoule (ça tient chaud, c'est beaucoup d'entretien, c'est chiant à coiffer, c'est long à sécher) et je n'en fais rien. De deux, parce que j'en perds énormément, des cheveux, et que mes pointes sont indiscutablement au bout du rouleau. De trois, parce que j'ai quand-même besoin d'avoir ma dose annuelle de changement.


En attendant ce fameux jour où je dirai bye bye à mes précieuses longueurs, j'ai décidé de m'amuser un peu avec elles cet été. Eh oui, j'ai moi aussi cédé à la tentation du tie and dye homemade. Ahhh le tie and dye... Je me rappelle d'une époque (il y a 4 ans déjà) où j'avais demandé ça à une coiffeuse. Elle ne savait pas de quoi je parlais ("Ombré quoi ???") et elle avait fini par me cramer le bout des cheveux en les décolorant. Gnéééé... Cette fois-ci, j'ai donc décidé de faire ça moi-même (même si je ne doute pas que les coiffeurs sont désormais au point sur la technique) avec la très en vogue Gelée Éclaircissante 100% Ultra Blond de Garnier.

16 juil. 2014

Coup de blue | Le vernis Bleu N°3 de Manucurist

On ne va pas se mentir, ces dernières semaines, on se serait plus crus à la Toussaint qu'en été (mais ouf, ça s'arrange - tant mieux pour mon "quartier" de lune de miel à Disneyland Paris de cette fin de semaine - hi ha, j'ai hâte !!). Même que je n'ai pas pu m'empêcher de m'enrouler dans mon plaid en regardant mon Breaking Bad du soir (Yo ! Jesse Pinkman bitch !) l'autre jour. Oui, je sais. J'ai une fâcheuse propension à te causer météo par ici. Mais comme tu le sais (car tu commences à me connaître - au bout de 3 ans de blog, c'est bien normal ! ;), je ne peux m'empêcher de choisir la couleur de mon vernis à ongles en fonction des caprices du soleil (et aussi de mon humeur - ce qui est un peu lié quelque part).

Mais rassure-toi, je ne suis pas un cas totalement désespéré. Même qu'il existe une couleur (une vraie hein ! Pas un nude, un rose poudré ou un beige grisé) que je peux porter été comme hiver sans criser, sans me transformer en maniaque hystérique du nail polish ("Ôte-moi ce vernis ma vieille ! Viiiiiiiiiite !"), c'est le bleu. Aaaaaahhhhhh, le bleu... Je pourrais t'en écrire des romans au sujet de cette nuance. Même que j'appellerais ça "50 shades of Blue", que j'en ferais 3 tomes et autant de films au ciné (et que je finirais en taule pour plagiat). Je m'habille trop très souvent en bleu, parfois en total look, si bien que je pourrais être la doublure de Force Bleue dans Bioman.


Ben oui, le bleu c'est beau (* phrase de l'année). Le bleu c'est la perfection (* 2nde phrase de l'année). Idéal en hiver avec la lumière froide et ma peau de Blanche Neige. Parfait en été, totalement raccord avec l'océan, les vagues, les coquillages, les fonds marins, la Petite Sirène, toussa toussa (note que j'ai tellement hâte d'aller à Disney que mon inconscient s'y croit déjà). J'ai donc été la plus heureuse de la Terre quand j'ai reçu le siouperrrbe (avé l'accent) Vernis Bleu N°3 de Manucurist que je me suis empressée d'appliquer sur mes ongles restés vierges de toute laque depuis bien trop longtemps (la déprime, toussa...).

14 juil. 2014

Juicy lips ! Les Rouge Voile Brillance Yves Rocher

Un, deux, un, deux... A Z E R T Y U I O P. Contrôle du clavier, check ! Coup de Swiffer sur l'écran d'ordinareur, check ! Échauffement des articulations des doigts, done ! Bon, ben je crois que c'est bon, les choses sérieuses peuvent reprendre par ici. Non mais oh ! Ça fait une éternité que je n'ai pas publié (pour les raisons que tu sais... M'enfin, que tu ne connais pas vraiment mais j'avais des raisons et ça tu le savais... Ouh c'est compliqué tout ça !) et je suis juste un peu rouillée de la blogo (d'ailleurs, tant que j'y suis, merci merci merci beaucoup pour tous ces messages, commentaires et tweets de soutien <3 !).

Pour reprendre les choses en douceur, rien de tel qu'une bonne dose de rouge à lèvres (tu vois, je reprends vite mes marques ici hi hi !). Faut dire que j'ai bien cru ne jamais pouvoir publier ce billet. Cela fait un bout de temps que je te parle de mon amour pour les Rouge Voile Brillance d'Yves Rocher sur le blog. Il y a plusieurs semaines de cela, je me suis enfin décidée à faire des photos et tout et tout pour te montrer ces merveilles. Et puis voilà que l'autre jour, je découvre que ces rouges à lèvres n'existent plus dans la boutique en ligne de Tonton Yves. Ouate ze feuque ? Les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent. Croyant que ces merveilles étaient discontinuées pour de bon, j'ai tout balancé dans la corbeille de mon ordi, le moral dans les tongs.


Et puis l'autre jour, j'ai quand-même fini par mettre les pieds dans une vraie boutique Yves Rocher, histoire de voir si les nouveaux machins qui brillent en sont au moins de dignes successeurs (ce qui aurait pu me consoler à la limite). Et devine quoi ? Je suis tombée nez à nez avec les petits Rouge Voile Brillance, bien rangés dans leur rack, attendant sagement qu'on les achète. Bref, je ne sais pas ce qu'il en est véritablement du sort définitif des Rouge Voile Brillance. Toujours est-il qu'on peut encore les trouver en magasin (Pour combien de temps ? Reviendront-ils sur le site ? Sont-ils voués à disparaître ? Que de mystères...) et que je me suis fait un plaisir d'exhumer mes photos de la corbeille Windows afin de t'expliquer enfin le pourquoi de mon coup de cœur pour cette gamme de rouges à lèvres (que je ne me voyais pas te présenter en te disant que, ben non, tu peux plus les trouver - suis pas sadique à ce point quand-même, niark niark !).