31 janv. 2012

Le Soin Nuanceur de Couleur de Christophe Robin prend soin de mon châtain

Je ne te l'ai pas dit, mais lors du passage en 2012 j'ai pris quelques résolutions beauté en secret (je n'en ai parlé à personne histoire qu'on ne me fasse pas de réflexion du genre "Bouhhh ! Tu n'as pas tenu ta résolution, vilaine fille !"). Et pour cette nouvelle année, je me suis promis que je ne ferai plus de coloration. Plus jamais, jamais, jamais (en tout cas pour le moment). Car je veux retrouver ma vraie couleur : un châtain clair selon les gens normaux, un blond foncé cendré selon les pros coiffeurs.

Sauf que voilà, alors que mes racines repoussent de la bonne couleur (logique) avec un reflet froid, mes longueurs, qui elles ont été décolorées puis recolorées en blond foncé/châtain clair, prennent des reflets roux, fatalement indésirables. Or je ne veux plus colorer pour supprimer ces reflets. Je me suis donc tournée vers Christophe Robin et son Soin Nuanceur de Couleur teinte brun froid.


Avant de te parler de ce que je pense de la chose, les présentations s'imposent. 

Christophe Robin a créé des Soins Nuanceurs de Couleurs qui sont en fait des masques colorants nutritifs, tous légers, qui s'éliminent en 3 à 5 shampoing. Ils existent avant tout pour modifier et moduler les reflets de notre couleur, sans en changer le fond. Le temps de pause du masque varie de 5 minutes à 1 heure (si on veut un résultat plus prononcé). 
Il existe 5 soins différents, adaptés à chaque couleur de cheveux, selon les reflets désirés. Personnellement, j'ai opté pour la nuance brun froid (bien que je ne sois pas brune) car elle est conseillée pour ôter les reflets chauds des châtains. D'ailleurs, Christophe Robin a tout prévu avec un super tableau visible sur son e-shop pour nous permettre de choisir le soin adéquat à l'effet désiré.

C'est donc avec empressement que je me suis enfermée dans la salle de bain pour tester ce soin. Voici mon avis en images.


Les points positifs :

Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié l'apparence de ce masque. Il est violet (c'est rigolo) et me fait penser à la "pâte-à-prout" (ok, je sors) de mon enfance. Non mais sans rire, ça m'a donné super envie. 
La texture est ultra-douce, ni trop épaisse, ni trop liquide et c'est un plaisir de s'en tartiner plein les cheveux. Les cheveux sont violets dans un 1er temps puis le masque perd de sa couleur une fois posé. Attention, il tâche la peau et les doigts si on ne rince pas tout de suite.
L'odeur de ce masque est vraiment agréable. Rien à voir avec les colorations chimiques si ça peut te rassurer. Je ne saurais décrire le parfum mais en tout cas, il reste longtemps sur les cheveux.  
La formule de ce soin est plutôt soft (enfin, dans la limite du possible) puisqu'on y trouve ni paraben, ni silicone, ni oxydant, ni ammoniaque. C'est bon à savoir pour les sceptiques.
Concernant le rinçage, je n'ai rien à y redire. Le masque s'élimine très rapidement sans laisser de résidu quelconque dans les cheveux. 
Venons-en à l'efficacité, car c'est cela qui compte avant tout. Et bien je dois dire que je suis agréablement surprise par les effets bénéfiques de ce Soin Nuanceur sur ma tignasse. Je l'ai laissé poser une 20aine de minutes car j'étais un peu frileuse pour cette 1ère fois, alors qu'on peut monter jusqu'à 1 heure selon le petit livret fourni avec le pot. Et j'ai constaté une légère différence au niveau des reflets. Ils sont un chouïa plus froids et les reflets chauds, même s'ils n'ont pas totalement disparu, ont été atténués comme tu peux le voir sur les photos.
Mes cheveux avant l'application du Soin Nuanceur

Mes cheveux après l'application du Soin Nuanceur
Pour le coup je suis ravie et je sais d'ores et déjà que la prochaine fois je laisserai poser le masque pendant 1 heure pour un effet plus flagrant (là, il n'y a que moi qui doit faire la différence puisque je connais mes cheveux par coeur). De même, j'ai trouvé que ma couleur de cheveux, assez hétérogène, a été en quelque-sorte unifiée (même s'il y a encore quelques zones plus claires à cause des décolorations de l'année dernière). Enfin, les cheveux sont doux, brillants et lisses après le rinçage. Un petit bonheur non négligeable.

Les points sensibles :

Car il y en a et pas qu'un seul malheureusement. Tout d'abord, je pense au packaging qui selon moi n'est pas des plus pratique. Je ne suis pas forcément adepte des gros pots dans lesquels on plonge les doigts à la barbare. J'aurais préféré un tube pour mieux doser. 
En parlant de dosage, je ne trouve pas l'utilisation évidente. Bien que le produit s'étale très bien sur les cheveux, j'y suis allée à l'aveuglette pour la pose et je n'aime pas ça. Du coup, j'ai déjà utilisé un tiers du pot qui, certes, semble avoir une bonne contenance (250 mL), mais diminue très vite. Dommage ! 
Enfin, je trouve que le prix est quand-même super élevé. Car je pense utiliser ce soin nuanceur 3 ou 4 fois avec cette contenance (j'ai les cheveux longs) et l'effet colorant ne dure pas longtemps (il disparaît au bout de 3 à 5 shampoings). Donc c'est vraiment du temporaire et ce "temporaire" coûte la modique somme de 36 euros. Un luxe. Aïe !

Le bilan :


Au final, le Soin Nuanceur de Couleur brun froid m'a plutôt convaincu de par son efficacité. Comme dit plus haut, la prochaine fois je le laisserai poser plus longtemps. J'ai lu beaucoup d'avis négatifs à son sujet, mais quand on sait à quoi s'attendre (et surtout à quoi ne pas s'attendre, comme un changement de couleur des cheveux) on n'est pas déçu. Dommage malgré tout que l'effet ne soit que temporaire et que le prix soit si élevé car ce masque était un sacré bon compromis pour rendre à ma chère et tendre couleur ses reflets originels sans passer par la case coloration. Je ne pense pas le racheter à cause de cela.

Soin Nuanceur de Couleur de Christophe Robin : 36 euros les 250 mL.
Existe en 5 nuances : Blond pur, Blond doré, Roux vénitien, Châtain éclatant et Brun froid.
Pour cheveux colorés, méchés ou naturels.
Formule sans parabène, sans silicone, sans ammoniaque, sans oxydant.

Liens utiles : E-boutique Christophe Robin. Pour le shopping : Christophe Robin chez Sephora.


30 janv. 2012

Colour Definition Waterproof Eyeliner 06 Blue Violet de Kiko : oui, mais non.

J'ai toujours été une aficionado des eyeliners. Non pas que je les collectionne car je me cantonne en général à un trait de liner noir, en toute discrétion. Mais durant l'été 2011, j'ai craqué pour les Aqua Liner de Make Up For Ever. Oui, tu sais, les eyeliners colorés, impossibles à démaquiller sans perdre un oeil dans la bataille. J'avais craqué pour un turquoise (le Bleu Turquoise Diamant que tu peux observer ici). Depuis, j'avais très envie de m'offrir un liner violet de la même marque sauf que le prix était légèrement trop élevé. Du coup, quand j'ai passé commande chez Kiko, j'ai craqué en découvrant les Colour Definition Waterproof Eyeliner de la marque. J'ai opté pour le 06 Blue Violet, un beau violet foncé électrique.


Sauf que voilà, en le découvrant, j'ai quelque peu déchanté. Il faut que tu saches qu'il a tout pour me plaire, mais à un détail près, détail qui a toute son importance. Voici donc mon avis sur la chose et pour une fois, je vais commencer par le gros point sensible qui gâche tout.


Le point sensible :

Quelle gourde je suis en même temps ! En faisant plus attention sur les photos du site, j'aurais dû remarquer que le pinceau de cet eyeliner et moi, nous n'aurions jamais pu nous entendre. J'ai l'habitude d'utiliser des eyeliners avec des embouts fins et pointus en mousse. Et là, le Colour Definition de Kiko me sort un pinceau. Quand je parle de pinceau, je parle d'un vrai pinceau. Un truc fin avec des poils. Et ça je n'aime pas du tout. 
Si bien que l'application a été un vrai calvaire pour moi qui suis habituée aux embouts plutôt rigides. Ce pinceau mou ne me facilite pas la tâche et j'ai bien du mal à tracer ma ligne correctement. En plus, il me barbouille de l'eyeliner plein les cils. C'est juste une catastrophe et à chaque fois, je suis à 2 doigts de péter un boulon. Le tout est donc super difficile à travailler et le résultat est approximatif. Ah que je déteste ça ! Pourquoi avoir fait un pinceau comme cela ? Ils aiment nous faire galérer chez Kiko ?


Les points positifs :

C'est bien dommage car pour le reste, le Colour Definition Waterproof a tout bon. 
Tout d'abord, son prix est vraiment abordable pour ce genre de produit : 5,90 euros les 4,5 mL. A ce tarif là, j'ai envie de m'acheter toutes les couleurs disponibles. 
Car venons-en à la couleur de ce 06 Blue Violet. Elle est juste parfaite, conforme à ce à quoi je m'attendais. Elle est bien opaque après 2 passages et quelques secondes de séchage. J'ai là un beau violet foncé électrique, qui ne flashe pas trop, aux légers accents métalliques (ils parlent d'un "effet vinyle" sur le site mais je ne suis pas convaincue sur ce coup là). 
La texture se travaille plutôt bien sur la paupière (si on met de côté le pinceau). Elle n'est pas trop diluée et sèche assez vite bien qu'elle soit très crémeuse (et donc un peu collante). La tenue est extra. Rien à redire sur ce point. 
Enfin, contrairement à ce que j'ai pu lire deci delà, le démaquillage n'est pas aussi pénible que cela. Cet eyeliner est beaucoup moins tenace que l'Aqua Liner, à titre d'exemple. Grâce à un démaquillant spécial yeux biphasé, je m'en suis débarrassé en quelques frottements (le Colour Definition s'effrite alors au contact du démaquillant). La paupière mobile n'est pas tâchée et c'est un grand soulagement.


Le bilan :


Alors voilà. Tout aurait pu être parfait si ce Colour Definition Waterproof n'était pas affublé d'un pinceau comme celui-là. Après, je suis consciente qu'il en faut pour tous les goûts. Toujours est-il que je ne suis vraiment pas à mon aise pour l'application et c'est fort dommage. Peut-être qu'avec un peu d'entraînement je m'en sortirai mieux. Si tel est le cas, je pense que pour le prix, je me permettrai de craquer sur d'autres nuances telles que l'Electric Blue et l'Orchid Violet dans une prochaine commande.


Colour Definition Waterproof Eyeliner 06 Blue Violet de Kiko : 5,90 euros les 4,5 mL
Formule extra hydrofuge Waterproof.


Lien utile : Kiko Make Up Milano.


27 janv. 2012

L'objet du désir #7 : Le Cleansing & Polishing Tool de Sigma

Suite de ma série de billets intitulée "L'objet du désir" avec cette 7ème édition. Avant de te parler de l'objet du désir n°7, je tiens à préciser que j'ai fait un quasi-carton plein puisque sur les 6 objets du désir dont j'ai parlé sur le blog, 5 ont déjà rejoint ma salle de bain. Comme quoi, quand je te parle de quelque-chose dans cette série de billet, c'est vraiment que j'en ai envie et que la probabilité d'achat est à son top niveau.
Tu remarqueras au passage que je suis plutôt du genre raisonnable : on n'en est qu'à la 7ème édition alors que si je m'écoutais, on en serait déjà à la 100ème ou 101ème. Non, non, vraiment je me limite et ce n'est pas plus mal.

Retournons à nos moutons avec l'objet qui nous intéresse aujourd'hui et par lequel j'ai très envie de me laisser tenter. Il s'agit du Cleansing & Polishing Tool de chez Sigma.

  • Pourquoi ?

Pour être tout à fait honnête avec toi, à la base j'étais très tentée par la Clarisonic Mia, la fameuse brosse nettoyante électrique qui apparemment fait des merveilles sur les peaux à problèmes et dont les blogueuses vantent les mérites. Sauf que voilà, quand j'ai vu le prix, je me suis dit que non, ce n'était vraiment pas possible (119$ ou un peu moins avec les promos qu'on peut trouver de-ci de-là). Du coup, j'ai erré sur internet et suis tombée sur la version beaucoup moins chère (et beaucoup plus cheap ?) de chez Sigma : le Cleansing & Polishing Tool.

J'avoue avoir eu des doutes quant au bienfait de cette version signée Sigma. Et puis je suis tombée sur la review de Juste Sublime et j'ai été convaincue. Je suis toujours en quête d'une peau parfaite, sans irrégularités de surface et apparemment, cette brosse est très efficace.

Enfin, elle a l'avantage de coûter beaucoup moins cher que sa consoeur (puisqu'elle fonctionne avec des piles), à savoir 39$.


  • Potentiel de craquage estimé ?

Il est à son top niveau. Je pense passer commande au mois de février. J'ai très envie de tester ce mode de nettoyage avec brosse rotative et d'en découvrir les bienfaits, s'ils existent.

Je viens de découvrir dans le dernier catalogue du Club des Créateurs de Beauté qu'une brosse relativement similaire, la Perfect Brush de Cosmence, était disponible à un prix abordable pour celles que cela intéresse.


Lien utile : Sigma.


26 janv. 2012

Les blogueuses beauté : ces êtres étranges...

Voilà maintenant un petit bout de temps que je blogue : bientôt 6 mois ici et plus d'1 an sur mon ancien blog. Et puis dimanche dernier, une fois après avoir bouclé une série d'articles pour le blog (justement), je me suis mise en mode introspection (le mode où on pense à tout un tas de trucs sans rapport les uns avec les autres, le regard vide, la télé à donf qu'on ne regarde même pas) et cette réflexion m'est venue à l'esprit : "Etre blogueuse beauté, c'est quand-même un mode de vie à part."

Il faut dire qu'en tant que lectrice de blogs avant tout, j'étais loin de m'imaginer l'engagement qu'engendrait la création d'un blog et l'impact que pouvait avoir celui-ci sur une vie ordinaire. Personnellement, je commence à muter en une créature assez étrange, aux habitudes curieuses et aux manies bizarroïdes. Bref, il semblerait bien que je me transforme peu à peu en blogueuse beauté.

Mais en fait, c'est quoi exactement une blogueuse beauté ? Voici 10 pistes de réflexion qui te permettront de dresser un portrait à peu près fidèle de cet être étrange que je suis en train de devenir (et si tu es blogueuse et que tu te retrouves dans plus de 5 points cités ci-dessous, alors je te dis "Bienvenue au club  des zinzins !")


1 - La blogueuse beauté est une geek (voire une nolife)

Depuis qu'elle a lancé son blog, la blogueuse beauté n'a plus de vie sociale. C'est simple, elle fait tout en fonction de son blog. Un rendez-vous chez le coiffeur le lundi matin ? Non, impossible, car il faut qu'elle check ses commentaires. Un dimanche chez les beaux-parents ? Tu n'y penses pas, c'est le jour où la blogueuse beauté est la plus productive. Finalement, le meilleur ami de la blogueuse beauté reste son ordinateur (juste devant son appareil photo). D'ailleurs, elle est plus souvent devant son PC que son conjoint qui passait pourtant sa vie devant Football Manager (ce qui a dégoûté ce dernier de son jeu par la même occasion).

2 - La blogueuse beauté est bilingue

Même si elle était nulle en langues vivantes au lycée, la blogueuse beauté a très vite compris qu'il était temps de ressortir son Harrap's qui prenait la poussière. Il faut dire que les termes anglophones pullulent de partout (layering,  moisturizing, foundation, etc). Bon, en vrai, c'est le jour où elle a voulu passer sa 1ère commande chez Beauty Bay qu'elle s'est dit que revoir son anglais (pour décrypter les Customer Services et les Delivery Information) n'était pas une mauvaise idée en soi.

3 - La blogueuse beauté est schyzo

Ce n'est un scoop pour personne, la blogueuse beauté mène une double vie. Elle a sa vie normale, celle de tous les jours (il paraît qu'elle fait ses courses à Super U et qu'elle regarde des séries télé). Il lui arrive de faire des études ou d'avoir un vrai métier. Du coup, la blogueuse beauté subit un léger dédoublement de la personnalité et perd les pédales. Elle en vient à parler de la dernière collection maquillage Lancôme à son patron et de sa demande d'augmentation de salaire sur son blog.

4 - La blogueuse beauté est lexicographe

Ou presque. Non, elle n'écrit pas de dictionnaire (fort heureusement) mais la blogueuse beauté, depuis qu'elle passe sa vie à écrire, se découvre une passion pour la lexicologie (discipline linguistique liée à l'étude des mots). C'est simple, dans les favoris de son ordi (son best friend),  il y a le dictionnaire de la langue française, le dictionnaire des synonymes et le conjugueur. Et on ne compte pas le nombre de fois que la blogueuse beauté s'est prise la tête sur l'accord (ou non) du participe passé avec l'auxiliaire avoir. Une plaie.

5 - La blogueuse beauté est contorsionniste

Car après son ordinateur, la blogueuse beauté affectionne tout particulièrement son appareil photo. Au début, elle a demandé à la personne qui vivait avec elle (coloc', conjoint, chat) de la photographier avec son dernier make up. Sauf que la blogueuse beauté est une éternelle insatisfaite. Alors la séance photo a commencé à durer des plombes et la tierce personne a déchanté. Pas de problème, il y a du Mac Gyver dans la blogueuse beauté et c'est la seule personne qui arrive à se tortiller dans tous les sens pour faire croire que sa photo, elle n'en a pas chié pour la prendre, accroupie par terre, en faisant le grand écart, un bras le long du corps et l'autre tétanisant pour maintenir fermement son best friend numéro 2. Cheeeese !

6 - La blogueuse beauté est boulimique

Elle a commencé à faire un blog car elle possédait une bonne 10aine de vernis et 5 ou 6 rouges à lèvres qu'elle voulait montrer à la face du monde. Elle rêvait de partager avec ses lectrices son fameux rituel soins du visage (le même depuis qu'elle a 12 ans). Sauf que voilà, maintenant qu'elle est blogueuse beauté, de rituel il n'y en a plus puisqu'elle achète des produits plus vite que son ombre. Aujourd'hui, elle a une 100aine de vernis et elle trouve toujours qu'il lui manque telle ou telle couleur. Elle a 33 rouges à lèvres (alors qu'elle n'a qu'une bouche) et 76 mascaras ("Oui mais tu comprends, celui-là il fait des cils volume X50 avec sa brosse balai à chiottes.")

7 - La blogueuse beauté est Evelyne Dehliat

Parce-qu'il n'y a pas plus au courant qu'elle de la météo et des éphémérides. Elle sait parfaitement à quelle heure se lève et se couche le soleil et s'il va pleuvoir ou non le lendemain. En général elle déteste l'hiver (les journées sont trop courtes). En revanche, elle saute de joie à l'idée de repasser à l'heure d'été. Tu te demandes bien pourquoi. Quelque-chose me dit que c'est une question de luminosité, de photos et de best friend numéro 2...

8 - La blogueuse beauté est kamikaze
Oui, c'est une folle et elle met sa vie en péril pour le plus grand bonheur de ses lectrices. Passer des heures dans les effluves du dissolvant ? Même pas peur. Se coller les paupières avec du scotch pour poser son eyeliner ? C'est du pipi de chat. Il lui arrive de se coucher tard (pour boucler ses derniers billets) mais de se lever tôt (pour publier avant le classement du jour Hellocoton). Elle est prête à braver la foule du 1er jour des Soldes pour dégoter le dernier Opi à -50%. Tout ça pour quoi ? Pour son blog.

9 - La blogueuse beauté est flippante

Elle est flippante pour quiconque la lance sur le sujet des cosmétiques. Elle est invivable quand elle demande des infos à une vendeuse de chez Sephora (cette dernière a l'impression de repasser son oral de CAP et se rend alors compte que sa cliente est plus calée sur les soins Filorga qu'elle-même). Elle fait frémir sa coiffeuse quand elle lui sort des termes bilingues comme le ombre hair, inconnu au bataillon. Elle angoisse sa conseillère Pôle Emploi quand elle lui explique la présence de la mention "Créatrice d'un blog beauté" dans la catégorie Divers/Hobbies de son curriculum vitae (véridique). 

10 - La blogueuse beauté est une fille comme les autres

"Je m'appelle Hélène" de... Hélène, c'est un peu comme son mantra. Elle a envie de crier à la foule qu'elle a ses joies, ses peines, qu'elles font sa vie comme la votre. Parce-que la blogueuse beauté, contrairement à ce qu'on pourrait croire, n'est pas un robot, sans coeur, sans vie, sans émotion. Certes, elle a un ego plus ou moins surdimentionné et elle supporte plus ou moins bien la critique. Certes son humeur a tendance à varier en fonction de ses statistiques. Mais la blogueuse beauté est une vraie personne. Elle mange, elle dort, elle boit, elle rote ("Oh !") et elle n'écoute pas forcément le Colonel Reyel (paix à son âme) en lisant le dernier Closer. Et même si elle a sa photo dans tous les journaux chaque semaine, personne ne l'attend le soir quand elle blogue tard, personne ne fait battre son coeur lorsque s'éteint l'ordinateur.


25 janv. 2012

Le Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura : l'histoire d'un caprice

Oui, je peux me montrer capricieuse parfois. Et quand je te dis que je veux quelque-chose, je me débrouille toujours pour l'avoir (dans la mesure du possible évidemment, parce-que je veux rencontrer Jean Dujardin mais je ne peux décemment pas le harceler). Alors quand je t'ai dit que j'avais très envie du Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura Art of Hair, (dans ce billet) ce n'était pas pour faire genre. Ce shampoing a donc fait son entrée dans ma salle de bain, sous l'ovation du public.


Pourquoi en avais-je tant envie ? Tout simplement parce-que sa formule m'a beaucoup intriguée et ses promesses ont fait tilt dans ma tête. Le Cleansing Oil Shampoo est un shampoing qui s'inspire de la légendaire huile démaquillante Shu Uemura, la Cleansing Oil, ce qui en fait un shampoing à la texture huileuse assez intrigante. Et intrigant, il l'est d'autant plus puisqu'il est conseillé pour les cheveux gras. Il ne m'en a pas fallu davantage pour adopter la petite merveille. Voici donc mon avis.


Les points positifs :

Pour commencer, quand on achète ce shampoing, c'est un peu le luxe de Shu Uemura qui fait son entrée dans la salle de bain. Le Cleansing Oil Shampoo est donc sobrement conditionné dans un gros flacon en plastique de 400 mL, transparent et muni d'une pompe bien pratique pour doser le produit. Classe ce packaging
La texture du shampoing est moins étonnante que ce à quoi je m'attendais. C'est comme un mix entre un shampoing classique et une huile. Le tout est très doux et 3 noisettes suffisent pour laver les cheveux. Je me dis que le flacon va me durer un petit bout de temps. La mousse du shampoing est relativement abondante et super aérienne. C'est très agréable et ça se rince vite et bien. 
Autre point positif : le parfum. Alors oui, on est loin des parfums de synthèse qui restent sur les cheveux pendant des heures. Shu Uemura propose un shampoing à l'odeur fraîche, pure et délicate. 
Au niveau des résultats après le lavage (toujours 2 shampoings + après-shampoing pour moi) et le séchage, les cheveux sont étonnamment légers, loin d'être plombés, et plus doux là où mes cheveux sont encore en bonne santé (sur les pointes sèches, le résultat est plutôt pas mal quand-même). Le cheveu crisse de propreté. 
Enfin, le dernier point positif concerne la formule du shampoing. Certes, ce n'est pas un produit naturel ou bio, mais il faut souligner l'effort de Shu Uemura Art of Hair qui n'a mis ni parabène, ni silicone dans le Cleansing Oil Shampoo.

Les points sensibles :

Pour le moment, je n'ai pas été bluffée par le côté purifiant de la chose. Mes racines sont moins grasses mais cela est dû au fait que j'espace davantage mes shampoings. A voir sur le long terme. 
Enfin, le gros point noir de ce shampoing, c'est son prix. En effet, il faut compter débourser 42 euros pour 400 mL. C'est donc un sacré investissement. Heureusement que la contenance est bonne et que peu de produit suffise. D'autant plus qu'il est conseillé de ne l'utiliser qu'en cure ou en alternance. 
A noter aussi que pour trouver ce shampoing, il faut se rendre dans un salon agréé. Impossible de le trouver ailleurs.

Le bilan :


Pour être honnête, j'en attendais un peu plus et je reste sur ma faim pour un shampoing à ce prix là. Pourtant, difficile de lui trouver des défauts à part son prix. Il rend vraiment mes cheveux plus beaux, même mes longueurs au bout du rouleau. Il nettoie en douceur sans décaper, il rend les cheveux légers et aériens, il sent bon, il est chic. Je crois que je le rachèterai d'ailleurs. Alors que demande le peuple ?
Une rencontre avec Dujardin peut-être...

Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura Art of Hair : 42 euros les 400 mL
Formulé sans silicone, sans parabène.


Lien utile : Shu Uemura Art of Hair.


24 janv. 2012

Premiers pas chez Kiko avec le Nail Lacquer 347 Dark Green

Et bien voilà. Cela devait arriver un jour, j'ai succombé à la tentation Kiko après en avoir entendu parler sur à peu près 90% des blogs beauté. Celles qui me suivent sur Touiteur et Fessebouc savent que j'ai passé une petite commande bien sympathique et que je l'ai reçue il y a peu. Je n'ai donc pas encore tout utilisé mais, en tout cas, je me suis empressée de tester le seul et unique vernis à ongles commandé : le Nail Lacquer 347 Dark Green.


Il faut dire que ce vert sapin, cela faisait un bail que je le cherchais. J'avais été un peu déçue par le Here Today...Aragon Tomorrow de Opi, un vert tellement foncé qu'on dirait qu'il est carrément noir (voir ce billet). Or je recherchais un vrai vert mais foncé, profond (pour ne pas me transformer en Géant Vert). Et bien figure-toi que je l'ai trouvé grâce à Kiko. Enfin !


Les points positifs :

Tout d'abord, parlons du prix. Ce vernis d'une contenance tout à fait raisonnable de 11 mL m'a coûté la modique somme de 3,90 euros. Ce n'est donc vraiment pas la ruine. 
La présentation du vernis est assez soft, rien de bien transcendant. Le pinceau est relativement long, bien dense et large. Il permet de couvrir l'ongle très rapidement ce qui est appréciable. 
J'avoue que j'ai quelques réticences à commander un vernis sur internet car, souvent, les couleurs ne correspondent pas à ce à quoi je m'attendais. Et bien là, je n'ai pas été déçue. La nuance est conforme à celle qui apparaît sur le site de Kiko. Et j'en suis fan. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un vert foncé assez délicat, loin d'être vulgaire. Pile le vert sapin tant recherché (sur les photos, le rendu est beaucoup plus foncé qu'à la lumière du jour où le vert se voit davantage).
Et comme tu le sais, j'adore les vernis au rendu laqué. Et bien là, je suis servie. Le rendu est hyper glossy, ultra-brillant et l'ongle est parfaitement lissé. J'adore. 
Non, en vrai le vernis ne rend pas noir si ça peut te rassurer...
Avis aux filles pressées, la texture de ce vernis est une texture gel bien couvrante et j'aurais pu me limiter à une seule couche. Malgré tout, pour les perfectionnistes, il faut appliquer 2 couches pour que le tout soit tip-top. Le séchage est très rapide, je n'ai pas eu à attendre entre les 2 couches.  
Enfin, la tenue est vraiment bonne. Mon vernis a tenu 5 jours sans bouger.

Les points sensibles :

Personnellement, je n'en ai trouvé que 2. D'une part, j'avoue avoir un peu galéré avec le pinceau qui, certes est bien couvrant mais ne permet pas non plus un travail d'une grande précision sur les bords de l'ongle. Il faut plutôt être méticuleux pour une belle pose du vernis. 
2ème point sensible qui va de paire avec le 1er, j'ai trouvé la texture gel, certes couvrante, légèrement trop collante et pas assez liquide (de par sa densité), donc pas forcément aisée à travailler sur l'ongle dans les 1ers temps. Cela demande un petit temps d'adaptation.

Le bilan :


Malgré ces 2 petits points délicats cités ci-dessus, ce Nail Lacquer Kiko est tout juste essayé et déjà adopté. Pour ce prix-là, j'ai entre les mains un très bon vernis au rendu superbe (à la hauteur d'un Opi ou d'un Essie) et à la couleur parfaite. J'ai déjà envie d'étoffer ma collection avec tout plein d'autres nuances. D'ailleurs, la marque en propose une sacrée ribambelle (145 en tout). De quoi satisfaire toutes mes envies.


Nail Lacquer 347 Dark Green de Kiko : 3,90 euros les 11 mL
Formulé sans ingrédients abrasifs tels que le toluène, le camphre, le DBP et le formaldéhyde.


Lien utile : Kiko Make Up Milano.


23 janv. 2012

Mes nouveaux alliés : Shadow Brushes Set, les 3 pinceaux essentiels de Too Faced

Je fais partie de celles qui sont persuadées que pour réaliser un beau maquillage, le choix des outils reste important. J'avoue qu'il y a 2 ans, j'utilisais les pinceaux sans réellement me soucier de leur fonction attitrée. Du moment qu'il y avait des poils, cela me convenait parfaitement (bon, j'avais quand-même des bases et je n'utilisais pas le pinceau à blush pour les yeux, je tiens à le préciser). Toujours est-il que l'art de poser parfaitement ses ombres à paupières n'est pas forcément dans mes cordes et je vais souvent à l'essentiel en posant une couleur nude sur la paupière mobile et basta.


Jusqu'au jour où j'ai voulu changer tout ça, à commencer par investir dans de bons pinceaux. Sauf que parmi la myriade de choix que les sites nous proposent, je ne savais plus trop où donner de la tête. Heureusement, Too Faced est arrivée à ma rescousse avec son Set Essentiel de 3 Pinceaux : Shadow Brushes. L'idée de proposer un set composé de 3 pinceaux essentiels m'a enlevé une épine dans le pied : Too Faced a fait le choix des pinceaux à ma place.


Les points positifs :

Tout d'abord, comment ne pas être séduite par le packaging ? J'ai presque honte de ranger le petit tube rose dans mon placard tellement je le trouve élégant, à l'image de la marque.
Ce set de pinceaux pour le maquillage des yeux va à l'essentiel et c'est juste parfait pour moi qui ne suis pas adepte des maquillages trop sophistiqués. Idéal pour se créer un kit sans pinceaux inutiles. 
Les 3 pinceaux fournis sont donc utiles et complémentaires. On y retrouve : 1 pinceau Crease/Blender qui s'utilise dans le creux de la paupière, 1 pinceau Lid/Smoker qui sert à appliquer le fard sur la paupière mobile ou à souligner la ligne des cils et le coin de l'oeil, 1 pinceau Liner/Smudger qui sert à souligner un fard ou à fondre un crayon ou un eyeliner
Too Faced a eu la jolie et bonne idée d'insérer dans la cartouche une petite notice explicative relative à la fonction de chaque pinceau et à la façon d'appliquer les ombres avec ceux-ci. Pratique pour les novices en la matière.
La qualité des pinceaux est très bonne. Ils sont tout doux et bien fournis. Ces pinceaux sont fabriqués avec les poils soyeux Teddy Bear de la marque, totalement synthétiques. Ils sont donc très agréables à utiliser et je n'ai pas constaté de perte de poils ou autres désagréments de ce genre.
Enfin, concernant l'efficacité du set, je dois admettre qu'il a le mérite de me faciliter les choses. Les poils fondent très bien les fards et je pense que je vais enfin pouvoir réaliser de jolis smokeys.

Les points sensibles :

Pour le moment je n'en vois qu'un, à savoir le prix. En effet le set de pinceaux coûte la modique somme de 39$ sur le site de la marque et de 35 euros chez Sephora. C'est un petit investissement qui n'est pas forcément à la portée de toutes et je comprends largement les filles qui commandent leurs pinceaux chez E.L.F. vu leur rapport qualité/prix imbattable. 
Personnellement, j'avoue avoir fait un petit caprice avec ce set Too Faced. Je l'ai tellement trouvé mignon que j'avais envie de l'avoir, de me faire plaisir. 

Le bilan :


Je suis conquise par ce Set Essentiel de 3 Pinceaux Shadow Brushes. Les pinceaux correspondent parfaitement à mes besoins et je pense être la cible idéale pour ce genre de produit. Je n'ai pas envie de collectionner les pinceaux au risque de m'éparpiller et de ne plus savoir à quoi ils servent. Alors oui, j'ai déboursé 35 euros, mais je sais que j'ai mon petit nécessaire et que je n'ai besoin de rien d'autre pour mes fards.


Set Essentiel de 3 pinceaux/Shadow Brushes Essential 3 Piece Set de Too Faced: 35 euros
Poils en fibre synthétique.


Lien utile : Too Faced. Pour le shopping : Too Faced chez Sephora.


21 janv. 2012

Les collections maquillage printemps 2012 (#3) : Chanel

Chanel est l'une des 1ères marques a avoir dévoilé sa collection de maquillage pour le printemps 2012. Et j'avoue qu'elle a tout pour me plaire et me donne envie d'accélérer le temps pour arriver directement à la case "beaux jours". Intitulée Les Harmonies de Printemps, cette collection met le pastel à l'honneur, où le rose, le corail, l'orangé et le framboise s'illuminent subtilement, tout en douceur et en délicatesse.


Poudres, ombres à paupières, blushes, rouges à lèvres, gloss et vernis à ongles créent une harmonie parfaite aux forts accents rosés et abricotés. Des nuances sorbets qui tranchent avec la tendance color block qui nous a envahi durant l'été 2011. Et ce n'est pas pour me déplaire.


  • Poudre Universelle Compacte : Jasmin


Chanel complète sa gamme de Poudres Universelles Compactes avec la nuance Jasmin qui est un beige lumineux saupoudré d'or. Cette poudre unifie et matifie le teint tout en transparence grâce à une formule composée de talc micronisé. Son prix : 38,50 euros.

  • Les Quatre Ombres : Éclosion


Elle agrémente également sa gamme de palettes Les Quatre Ombres avec un nouvel écrin intitulé Éclosion. On y retrouve 4 fards à paupières : un fard pêche, un fard doré, un fard beige rosé et un fard pourpre. Les combinaisons sont multiples et les finis sont tantôt mats, tantôt métallisés. Son prix : 46,50 euros.

  • Ombres Essentielles : Rose de Mai et Tigerlily


2 nouvelles nuances s'ajoutent à la gamme Ombre Essentielle de Chanel. On retrouve un joli orangé aux reflets dorés : Tigerlily, et un beau rose : Rose de Mai. La tenue est parfaite et le confort est maximal. Leurs prix : 26,50 euros.

  • Stylo Yeux Waterproof : Grenat


Ultra-résistant, le Stylo Yeux Waterproof de Chanel prend des accents gourmands avec cette nouvelle teinte grenat. Idéal pour un trait intense et précis. Son prix : 21,90 euros.

  • Blush Horizon


Sans doute l'une des créations les plus marquantes de la collection, ce sublime blush fait penser à un coucher de soleil par ses lignes horizontales aux nuances roses et orangées. Il est composé d'un dégradé de 5 nuances au fini velouté et lumineux : grenat, rose, blanc, pêche foncée et pêche clair. Son prix : 55 euros.

  • Rouge Coco : Paradis, Destinée et Chalys


Chanel agrémente sa très large palette de teintes dans sa gamme de rouges à lèvres Rouge Coco avec 3 nouveaux lipsticks : un rose corail (Paradis), un prune (Destinée) et un orangé corail (Chalys). Une alliance d'hydratation et de confort pour des lèvres sorbets. Leur prix : 29,50 euros.

  • Rouge Coco Shine : Flirt et Candeur


La gamme Rouge Coco Shine est déclinée en 2 nouvelles teintes gourmandes pour des lèvres brillantes, pétillantes et fraîches. On retrouve ainsi un rose pastel (Candeur) et un pêche orangé (Flirt). Leur prix : 29,90 euros.

  • Lèvres Scintillantes : Pétillant et Bagatelle


Pour des lèvres brillantes et éclatantes, Chanel a créé 2 nouvelles teintes dans sa gamme de gloss Lèvres Scintillantes avec un pêche aux reflets dorés (Pétillant) et un rose aux reflets argentés (Bagatelle). Leur prix : 25,50 euros.

  • Rouge Coco Baume


Une des nouveautés de chez Chanel est ce Rouge Coco Baume qui est un baume hydratant réparateur pour les lèvres. Il se pose sous les rouges à lèvres pour des lèvres impeccables, lisses, rebondies et protégées. Son prix : 29,90 euros. 

  • Vernis : April, May et June


Enfin, pour clore en beauté cette collection de printemps, la marque créé 3 nouveaux vernis à ongles aux teintes crémeuses et/ou pastelles qui font terriblement envie : un rouge bordeaux (April), un rose (May) et un pêche orangé (June). Leur prix : 21,90 euros.


Que dire si ce n'est que je suis fan de ces couleurs pastelles mises à l'honneur au travers de cette magnifique collection Les Harmonies de Printemps signée Chanel ? J'ai envie de tout : la palette Les Quatre Ombre Éclosion, les 2 nouvelles Ombres Essentielles, le sublime Blush Horizon, les Rouge Coco et Rouge Coco Shine, les Lèvres Scintillantes et les non moins superbes vernis (avec une préférence pour May et June.

Chanel me plaît et arrive même à me faire aimer l'orangé, ce qui n'était pas gagné à la base. La collection est d'ores et déjà disponible (chez Sephora notamment). Je pense que je vais aller l'admirer dans les jours qui viennent. Et toi, que penses-tu de cette collection de printemps ?


Lien utile : Chanel. Pour le shopping : Chanel chez Sephora.

Relire :
- Les collections maquillage printemps 2012 (#1) : Essie
- Les collections maquillage printemps 2012 (#2) : Opi