Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

1 déc. 2011

Laiderons et canons : même combat. Et nous dans tout ça ?

Branle-bas de combat dans les hautes sphères de la mode. Il paraît que les moches sont tendance en ce moment. Bon, quand je parle de "moches", j'y vais un peu fort. Il n'en reste pas moins que ce sont désormais les visages atypiques, disgracieux, voire dérangeants qui font les beaux jours des défilés. Le message envoyé est clair (et nous on l'avait compris depuis belle lurette) : il n'y a pas une beauté unique, mais plusieurs.

En gros, après nous avoir imposé des images de filles sublimes (je pense aux tops des années 90) sur tous les podiums et dans les magazines, il semblerait que ce soit la fille au physique bizarroïde qui soit en odeur de sainteté. Je fais référence tout particulièrement à cette top model, Daphne Groeneveld, qu'on voit partout et qui, à chaque fois que je la vois dans un magazine, suscite en moi un questionnement réel et profond : "Qui l'a poussée à faire du mannequinat ? Pourquoi ?".

Daphne Groeneveld

Tu as alors le droit de me dire que cette réflexion est méchante, car même moi je me dis que je suis mauvaise. Tu as le droit de me répondre qu'au contraire, ça fait du bien de voir que les codes de la beauté ne sont plus les mêmes et aussi, que ces têtes hors du commun ça décomplexe. Je te rejoins sur ce dernier point. Sauf que finalement, je ne comprends pas la démarche.

On a tellement été conditionnées par des images de filles parfaites, au nez parfait, aux yeux parfaits, aux sourcils parfaits, aux bouches parfaites, au menton parfait et au corps "bombesque" que mon cerveau étriqué n'était pas préparé à voir des filles à la "beauté singulière" (pour reprendre Grazia qui a fait une chronique mode sur le sujet). On passe d'un extrême (la trop belle) à l'autre (la fille qu'on aurait pu trouver laide dans la vie de tous les jours).

Claudia Schiffer

Ce qui me hérisse le poil, mais tu as le droit de ne pas être d'accord, c'est l'effet "bête de curiosité" qui sommeille derrière tout ça. Parce-qu'à la limite, qu'un canon soit mis en avant pour un défilé ou un photoshoot, mon cerveau de poule le comprend, de par la beauté évidente de la nana. C'est vendeur, on a envie de lui ressembler. Mais quand un visage atypique est au 1er plan, c'est pas un peu jouer avec les limites de la beauté pour appâter le chaland (au meilleur) ou provoquer (au pire) ?

Pour me convaincre, j'imagine cette scène où la top model se fait interviewer par un journaliste : "Selon vous, pourquoi êtes-vous devenue top ?" Réponse de la nana : "C'est évident, pour mon nez épaté et mes yeux écartés. Parce-que je suis différente. Pas belle au sens primaire du terme, mais belle à ma façon... Enfin, c'est ce qu'on m'a dit." Hum, paye ta psychanalyse une fois arrivée à la retraite (vers 27 ans normalement).

Kelly Mittendorf

Je n'ai rien contre Mademoiselle Groeneveld ou Mademoiselle Mittendorf qui, finalement, sont belles à leur façon, comme tout un chacun. Je ne remets pas en question leur place dans la sphère fashion. Ce qui m'horripile, c'est de les estampiller "visages atypiques" pour justifier de leur présence sur les podiums. On n'aurait pas dû en arriver là si on n'avait pas été, au préalable, bombardées de filles trop belles pour être vraies.

Au passage, la télé avait déjà flairé le bon filon puisque, lassée de nous proposer des séries avec des filles à nous rendre jalouse et nous faire vomir nos 3 tablettes Milka engouffrées en 1 semaine, elle a eu la "bonne idée" de miser sur des héroïnes moches (Ugly Betty, Le Destin de Lisa) pour renouveler le genre. Et sinon, messieurs les scénaristes, les filles dans la norme, pas canon mais pas laideron, ça ne vous inspire pas ?

Le Destin de Lisa

D'accord, je veux bien entendre que par là, la mode offre "une place de choix à la différence" (toujours selon Grazia), mais elle ne laisse toujours aucune place à la fille normale, celle qui passe inaperçue parce-qu'elle fait un 38/40 ou un 40/42 (normal quoi) et qui n'a pas un gros nez aplati mais des yeux marrons comme on en voit sur toutes les trombines (normal quoi).

Tout cela n'est donc encore que poudre aux yeux. Parce-qu'entre un laideron et un canon, y a tout un panel de nanas qui méritent d'être regardées mais qui ne le sont pas parce-qu'elles ne sont pas visuellement intéressantes (comprendre : pas faites pour être regardées). A noter que la définition de l'adjectif "beau" au sens 1er du terme est : "Qui plaît à l'oeil, provoque un sentiment esthétique". Nous, on ne provoque aucun sentiment aux yeux des grands manitous et c'est bien triste.

Alors, où est ce vent d'audace soi-disant insufflé dans la sphère mode, qui au final mise encore une fois sur l'esthétique, mais dans l'autre sens ? Je le cherche encore... On parlera de nouveauté quand je verrai la caissière de mon Super U défiler pour Marc Jacobs...


PS : Tu noteras que j'ai publié ce billet sous le libellé "Mauvaise langue" du blog. Ce qui insinue que tout est à prendre au 2nd degré, bien entendu. Je n'ai rien contre les laiderons ni contre les canons (si, par contre les canons, elles m'agacent un peu quand-même). D'ailleurs, qui suis-je pour traiter quelqu'un de laideron ou de canon ? Bref, tu auras compris qu'il ne fallait pas prendre tout ça au sérieux hein ? ;)

PS bis : Par contre, si tu t'appelles Daphne, Claudia, Kelly ou Lisa, tu as le droit d'être vénère...

37 commentaires

  1. de toutes manières, ces mannequins, ce sont surtout des corps avant tout et une tête hors du commun et elles sont loin, à mon avis, d'être moche : j'avais en revanche été surprise une fois, de voir les visages non maquillés des filles qui défilaient pour Vuitton, clairement, dedans, y'avait des visages ingrats, mais après, elles sont surement physiquement parfaites (de corps) et avec un maquillageet la coiffurequi va bien, ça passe, donc le visage, finalement....
    j'ai sondé quand j'étais étudiante des potes, en leur demandant ce qui importait plus pour eux, un beau visage ou un beau corps : à l'époque, j'avais été surprise d'entendre que la majorité avouait préférer un beau corps mais s'en fichait de la tête !! (oui, j'avais des questions zarbi avec mes amis masculins ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait le même sondage j'ai eu la même réponse ..... et ils préfèrent les filles avec des formes, pas les tailles mannequins en plus !

      Les diktats de la beauté sont complètement faux...les gens ont assimilés taille mannequin (qui est juste une taille choisie pour que tous les vêtements de couturiers aillent aux mannequins) à la taille idéale.

      Pour en savoir plus : mon article : http://nobodystopie.blogspot.com/2012/02/blablales-hommes-preferent-les-un-petit.html

      Supprimer
  2. Oui je suis d'accord avec toi, ce sont des corps mais ce sont aussi des "gueules", surtout depuis l'arrivée de ces visages singuliers. Après, que le mannequin soit beau ou pas, au fond, je m'en fous. Mais qu'on arrête de nous faire croire que le monde de la mode ouvre ses portes à tous genres de filles car ce n'est pas le cas. Ils restent bloqués dans leur soif d'esthétique (à la limite du concevable), belle ou pas, donc pas de vent de nouveauté selon moi. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Après je dirais que tout est question de gouts et de conditionnement. Franchement la première mannequin de ton article n'est ni moche, ni laide, ni atypique, elle est juste normale (hormis ses sourcils qui me piquent les yeux). La seconde par contre, elle a une drôle de tête pour nous mais elle est quoi ? Slave, ou un truc dans le genre, là-bas c'est peut-être normal ? Du coup la tendance à la mondialisation nous fait rencontrer ce genre de filles dans les magasines ou sur les podiums qui sortent du stéréotypes blond américain qu'on nous vend depuis des années.

    J'adore énormément de mannequin asiat et beaucoup de filles de mon entourage ne les trouve pas belles et c'est sur physiquement elles sont loin d'être parfaites et très loin d'une Claudia, pourtant ce sont des idoles dans leur pays. Après c'est sur c'est pas forcément le meilleur exemple vu que pour eux la perfection ce sont les grandes blondes aux yeux bleus (du moins c'est la tendance).

    Mais franchement je pense que c'est vraiment une histoire de gouts. Et finalement au delà des mannequins ça s'applique aussi aux blogueuses mode ou beauté.

    Bon évidement après je dis pas qu'il y a la nana qui sort du lot, celle vraiment canon et dont le monde entier sera du même avis et celle là, tu peux pas lutter :x

    Toute façon, moi je sais que je suis trop canon et si on m'a pas encore remarqué c'est parce que je suis trop éblouissante hahaha !!!!

    shabondy.com

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ta réflexion sur les codes de beauté selon les pays, c'est vrai que je n'y avais pas pensé. En fait, trouver ces mannequins beaux ou pas, c'est pas vraiment la question. Le problème c'est qu'on sait pertinemment qu'elles défilent à cause/grâce à leur visage qui sort de l'ordinaire. Moi ça me perturbe un peu... Et quand je lis dans Grazia que c'est un "renouveau", je ne trouve pas. Parce-que ces filles ne nous représentent pas du tout (enfin là, je parle pour moi en fait) au même titre que les Claudia Schiffer et autres tops des 90's. ;)

    RépondreSupprimer
  5. Un billet bien envoyé et très très vrai (j'avais touché de loin l'idée dans mon billet avec la vidéo Facing où les mannequins posent face caméra presque au naturel, on y voit d'ailleurs Daphne et Kelly). Très juste et j'ai adoré te lire
    xoxo

    RépondreSupprimer
  6. Super article, je te rejoins complètement. Pourquoi toujours nous montrer l'extrême (trop parfaite ou trop étrange)? Pourquoi ne pas sublimer la normalité, après tout... ça ferait tellement de bien à tout le monde et ce serait tellement plus sain.
    Mais je crois que sur ce coup là, on peut toujours rêver en dansant la lambada de l'espoir hein!
    Bises
    Célestine

    RépondreSupprimer
  7. je suis d'accord avec toi, un canon c'est vendeur, un visage atypique, quand il l'est trop, ça me laisse perplexe, le genre de situation où tu scrutes sous tous les angles les traits de la fille et au final t'as même pas vu les vêtements...

    RépondreSupprimer
  8. Ah chouette un pavé dans la mare, j'aime le ton direct et argumenté de tes chroniques! Je te rejoins totalement sur l'incompréhension face à cette étiquette "visage atypique"!! Ils feraient mieux de leur faire prendre des kilos, ça ferait déjà moins de dégâts, parole d'une ancienne anorexique (pas à cause des mannequins!hein)..

    RépondreSupprimer
  9. En fait, je ne crois pas que l'objectif des marques et des maisons de haute couture soit de promouvoir un certain type de beauté(s) ou même de refléter la variété des beautés féminines et masculines qu'on trouve dans la rue. La mode, c'est avant tout un commerce et le problème des marques, c'est de se renouveler constamment, de "capturer des marchés". On change les têtes ou les physiques de manière à ce que les consommateurs ne se lassent pas... afin de susciter de leur curiosité, de leur donner envie d'acheter, etc. Et puis la haute-couture est avant toute chose un commerce de luxe qui favorise des logiques de distinction chez les acheteurs.
    Personnellement, le monde de la mode ne me fait pas rêver, alors je n'ai que faire des normes esthétiques qu'elle promeut. J'admire les vêtements réalisés dans de belles matières, bien coupés, etc... mais je n'ai pas besoin qu'une maison de couture soit incarnée par tel ou tel mannequin vedette pour que le talent du couturier me saute aux yeux... ou pas, d'ailleurs.
    Il y a probablement des périodes dans la vie où on a besoin de repères, d'images pour s'identifier, se construire. Mais vient aussi un temps où il importe moins de juger de la beauté des autres ou de se comparer aux autres. On cherche avant tout à se connaître et à être soi-même. Dans ce contexte, s'habiller, se pomponner, c'est moins chercher à être belle plutôt que chercher à exprimer une personnalité, un caractère. Pour ma part, j'en profite aussi pour apprivoiser les marques du temps sur mon corps.
    Enfin, c'est ce dont j'ai fait l'expérience, mais je ne prétends pas ici l'universaliser.
    A bientôt de vous lire à nouveau, car j'aime bien votre blog. Nina

    RépondreSupprimer
  10. Nina : Merci pour ton avis très intéressant. Tu dis beaucoup de vérités et il est bien vrai que le monde de la mode est un autre monde après tout et que de toute façon, ce n'est pas en regardant les mannequins qu'on pourra s'identifier à qui que ce soit. Mais justement, tu mets le doigt sur ce que j'ai voulu dénoncer (gentiment) dans ce billet : "On change les têtes ou les physiques de manière à ce que les consommateurs ne se lassent pas... afin de susciter de leur curiosité". Oui, mais pourquoi vouloir susciter la curiosité avec des visages intrigants ? Il est clair que ça change de ce qu'on avait pu voir auparavant mais que l'on ne nous dise pas que c'est un vent de nouveauté dans la mode. Il n'y a rien de vraiment nouveau au fond, puisque là encore, on prône le "beau" dans toute l'ampleur de sa définition (que j'ai retranscrite dans le billet : Qui plaît à l'oeil, provoque un sentiment esthétique". C'est peut-être avec ce simple souci de provoquer un sentiment esthétique à tout prix que j'ai du mal. ;)
    Enfin, je n'ai nullement voulu juger de la beauté de ces filles, qui comme je le mentionne, sont belles à leur façon. C'est l'utilisation qui en est faite et leur mise en avant estampillée sous le label de "visage atypique" (dans les magazines et chez les recruteurs) qui est borderline et critiquable. ;)

    RépondreSupprimer
  11. Ton article me parle, tu soulèves les mêmes questions que celles que je me pose !

    RépondreSupprimer
  12. @ Lucie : je comprends tout à fait ton point de vue et je le partage.
    J'ai saisis que tu ne te situes pas dans le jugement de la beauté d'autrui. Pour qu'il y ait des visages "atypiques", il faut bien qu'il y en ait qui soient "typiques", c'est à dire que que l'on établisse des normes. C'est cruel, mais la fonction sociale des journaux de mode réside fondamentalement en la production de ces normes : normes esthétiques (ce qui est "in", ce qui est "out"), normes comportementales, et prescription quant aux achats en matière de vêtements et de cosmétiques. Personnellement, je ne vois pas en quoi le physique de ces jeunes femmes serait laid ou atypique.
    Mais peut-être qu'en lisant un magazine, on peut garder à l'esprit que le journal n'est pas seulement prescripteur de valeurs - puisque certes la beauté est investie de valeurs sociales, culturelles, économiques. Ces journaux sont également des vendeurs de papier. Lorsqu'on a un peu bossé dans la presse, on s'en rend vite compte : il faut remplir un chemin de fer coûte que coûte, livrer à telle date et vendre ensuite. Là aussi la dimension marchande doit être prise en compte.
    Tout journaliste doit bien trouver de quoi remplir ses colonnes... alors il faut bien gloser sur du vide, trouver des tendances, comparer l'esthétique des mannequins selon les époques, etc. Sinon, franchement, pourquoi se retrouverait-on avec des magazines qui prêchent à la fois la libération de la femme et de sa sexualité, les valeurs traditionnelles de la famille et l'addiction aux produits de beauté ? C'est particulièrement frappant dans le journal Elle (je parle d'après de souvenirs datant de 5-6 ans en arrière). Franchement, quelle femme un peu sensée peut croire à l'injonction qui lui est faite d'être la meilleure amante, meilleure mère au foyer, working girl, mince-tonique-belle-et-folle-des-marques ? Bien sûr que les normes sociales qui transparaissent à travers les représentations discursives et iconographiques sont critiquables, et tu as bien raison de le faire. Reste que, de mon point de vue, la ligne éditoriale de ces journaux n'est vraiment compréhensible que si on la relie à un contexte plus général - la nécessité de vendre toujours plus d'articles, de journaux et de produits -, à tel point que la cohérence des discours s'en ressent... D'où le fait que les rédacteurs des journaux se contredisent constamment, prônant à la fois la libération des femmes tout en les enjoignant à se conformer à des modes et à des "types" de beauté.
    La violence implicite des normes prescrivant qui est beau ou qui est laid me semble désolante, révoltante pour ceux qui sont qualifiés de "laids"... Raison pour laquelle je préfère lire des blogs :-)))
    Bonne soirée (et désolée pour la longue bafouille). Nina

    RépondreSupprimer
  13. Juste pour finir sur le sujet : avoir conscience des impératifs marchands des journaux nous permet, il me semble, de désamorcer leur fonction prescriptive... en garder le rêve mais n'être pas dupe non plus, garder de la distance avec les jugements de valeur sur la beauté, ne pas chercher de la cohérence là où les discours cherchent juste à faire vendre. Tu as raison, les journaux tournent en rond, il n'y a rien de nouveau... bon, là, promis, j'arrête d'écrire ;-) ! N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a rien a comprendre c'est du tout ou rien. Soit c'est ces filles la mises en avant soit c'est des nabilla siliconnees vulgaires avec le culte des formes a outrance genre fesses limite animalières. Dans la vie de tous les jours les filles, je les trouve beaucoup plus représentatives de la femme élégante et sexy en même temps. La mode la presse les médias la Tv le net n ont pas le monopole de mes idées de la femme idéale.

      Supprimer
  14. Je suis tout à fait d'accord avec ce post.
    D'ailleurs, je commente très très peu en règle générale, donc là c'est que je suis à 100% du même avis que toi.

    Et puis, histoire de balancer un truc méchant sur ces nouveaux mannequins :

    Kelly Mittendorf... c'est la petite soeur des frères Bogdanov ? :D

    RépondreSupprimer
  15. Nina : Tes commentaires sont vraiment très intéressants à lire donc ne t'excuse pas d'écrire. Au contraire. ;)
    Oui, je crois que le problème, et comme je l'ai souligné dans mon billet, c'est que j'étais inconsciemment habituée à une certaine norme quant à l'apparence physique des mannequins dans les magazines. C'est bien malheureux d'ailleurs car, du coup, on en vient à remarquer davantage ces visages dits "atypiques" alors que finalement, il n'y a pas une beauté mais tout un tas. Ces filles ont tout autant leur place que d'autres. Après, je n'ai pas envie de refaire une dissertation de philo sur "le beau".
    Au final, ce qui me dégoûte un peu, c'est de nous faire croire à une mini-révolution avec ces nouveaux visages, alors qu'il n'y en a aucune puisque tout se joue sur une esthétique à laquelle on adhère, ou pas. ;)

    Megami : Le pire c'est que le but de mon post n'était pas d'être mauvaise avec ces jeunes filles. Je suis qui pour ça ? Personne. C'est plus la démarche des bookers et des magazines qui me titille que leur présence à elles. Après tout, comme le dit Nina, il n'y a pas de norme à la base. ;)

    RépondreSupprimer
  16. Un blog n'existe-t-il pas pour donner son avis ? Moi aussi, étant ado j'ai fantasmé sur les Kate, Claudia, Eva etc. C'était chouette entre copine de se dire "et ben moi, je ressemble plus à Kate qu'à Eva en brune". Maintenant, j'entends les filles comparer leur tour de cuisse à tel ou tel top modèle (dont je n'arrive même pas à retenir le nom) qui taille du 12 ans et qui a les oreilles décollées (mais tu comprends c'est trop hype), et je trouve ça triste. Plus jeune, je cherchais la ressemblance, le trait similaire chez ces filles qui sont encore des bombasses. Maintenant, c'est la guerre pour l'uniformisation des corps et des tronche, c'est à qui fera le régime Dukan le plus long pour perdre les 250 grammes qu'elles imaginent de trop. Je suis aterrée par ça.

    RépondreSupprimer
  17. Oui, je suis d'accord, pour le renouveau, on repassera!!!
    Petites filles pas belles, pas jolies, même moches, j'ose le dire, qui après être passées au maquillage(et heureusement d'ailleurs pour certaines)prennent dix ans d'un coup, décharnées et à qui l'on dit de tirer une gueule de six pieds de long, ben désolée mais moi ca me dérange. Dans ce monde de la mode on attend du beau, du merveilleux, du somptueux avec les grands créateurs, de l'inaccessible, du rêve et que serait la vie sans le rêve!!!
    Enfin c'est sûrement vendeur pour que les chasseurs de têtes recrutent de tels visages! :(

    RépondreSupprimer
  18. Sur ce point, je suis bien d'accord avec toi : et nous les filles lambda on en fait quoi ? Car faire penser qu'un laideron ou qu'un "top" peut arriver en haut de l'affiche, je suis bien d'accord, mais comment tu veux t'y identifier hum ?!

    Je pense qu'une fille dite "normale" peut être "extraordinaire" avec une robe soit super "top", soit super "atypique". Il faut jouer avec les contrastes et je pense que c'est comme ça qu'on arrivera à s'adapter.

    RépondreSupprimer
  19. eh bien, moi, je trouve cela super ! la tendance m'avait échappé, mais c'est comme pour les "rondes", on le sait bien que tout le monde n'est pas beau (pas gentil non plus)...
    Et qu'il serait bien de bousculer un peu ces "diktats".
    J'aime bien quand je tombe sur le Destin de Lisa : je trouve que c'est bien pour les jeunes... car l'héroÏne raisonne comme toute autre jeune fille, cela ouvre la tolérance sur le physique.
    Merci de cet article qui m'apporte beaucoup !

    RépondreSupprimer
  20. je les trouve justement plus interessantes et plus "belles" que les mannequins du type Claudia Schiffer qui est certes belle mais de mon point de vue plutot fade...

    RépondreSupprimer
  21. Ava et le blog mode Miss Zaza : Non mais je pense que nous sommes d'accord. Effectivement, ça nous change des filles lisses et trop belles qu'on nous a imposé pendant des années et vraiment pas réalistes. Là-dessus je suis ok. Mais si on y réfléchit bien, on ne parlerait pas de "visage atypique" si la mode et les magazines ne nous avaient pas conditionnés dans une norme qui n'en était pas une. Là c'est le grand écart. Et puis ce qui m'agace, c'est quand on me dit que c'est une "nouveauté" alors qu'au fond, c'en est pas une puisque ces fille ont un physique bien à elles, pas comme nous les filles normales. ;)

    RépondreSupprimer
  22. Excellent article, très bien mené et criant de vérité.
    Félicitation.
    "et sinon les filles dans la norme ça vous inspire pas?"

    RépondreSupprimer
  23. Je ne sais pas si ça a déjà été dit (donc désolée si je répête un commentaire), mais je pense sincèrement que ces filles, que ce soit Claudia, Daphne, Gisele ou Kelly, sont toutes "normales" si on enlève tous les artifices. Je pense que si on les croise dans la rue sans maquillage et avec un simple coup de peigne, on ne les remarquerait même pas.
    Les chasseurs de tête sont des gens très très observateurs qui savent se faire une idée de la manière de jouer avec un nez épaté, des yeux trop rapprochés ou un menton fuyant, point barre ;)

    Par contre, faudrait quand même m'expliquer la raison d'une telle mise en valeur des cernes de Daphne Groeneveld. J'ai beau chercher, j'ai pas trouvé :D

    RépondreSupprimer
  24. Coucou,

    J'ai lu ton article avec attention et je dois dire que tu as bien saisi le phénomène. Comme tu dis, l'émergence de "new faces" et l'intérêt que ces filles "étranges" suscite auprès du milieu de la mode vient simplement du fait qu'elles attirent l'oeil. Dérangeantes pour les uns ou véritables créatures hors du commun pour d'autres, elles ont désormais réellement leur place au rang de top model (d'ailleurs, soulignons que la mode, ce n'est pas toujours "beau"). Ensuite, pour donner un point de vue personnel, je te rassure, il y a tout un tas de top models aux traits dit "classiques" : Charlotte Cordes, Alessandra Ambrosio, Miranda Kerr, Candice, Natalia et j'en passe. Maintenant les deux types de physiques cohabitent ensemble sur les pages des magazines et lors des défilés.

    Et pourquoi on ne voit pas des filles lambda, 1m65, taille 38 aux yeux marrons ? Tout simplement parce que la mode doit garder son côté inaccessible, tape à l'oeil et "rare". Les filles qui la représentent doivent donc être minoritaires dans la masse. Belles ou moches, physiques harmonieux ou "gueules" c'est enfin une affaire de goût. En tout cas, on ne peut pas dire que cela soit le genre de fille que tu vois tous les jours en allant faire tes courses, et c'est cela qui est recherché, c'est pour cela qu'on les met en avant.

    Voilà voilà :)

    Davia

    RépondreSupprimer
  25. Landscape of girls : Merci pour ton commentaire qui représente à tout point de vue ce que je pense. ;)

    RépondreSupprimer
  26. En regard de mes goûts persos, les deux tops montrées en exemple dans l'article ne correspondent pas à l'image que je me fais de la jolie fille, celle que j'envie. Je ne les trouve pas laides pour autant, elles ont un charme, surtout K. Mittendorf. Je suis sûre que la même nana, dans la vie de tous les jours, qui ne fait pas la gueule mais rigole avec ses copines et est apprêtée par ses propres soins sera jolie comme tout. Tout dépend de la façon dont elles sont mises en valeur. Difficile d'en juger sur les photos des magazines où la plupart du temps le parti pris c'est de faire ressortir leurs traits singuliers pour le rendu artistique/graphique du cliché. Car c'est ça : sur ces photos, je ne pense pas que l'intention soit de nous présenter une fille qui nous ressemble ou nous fasse envie. C'est ça la différence avec les années 90. Ces nouvelles filles sont des 'picasso' j'ai envie de dire, elles sont choisies non pas parce qu'on pourrait s'identifier à elles, ni pour attirer l'attention, mais simplement parce qu'elles ont un puissant potentiel 'graphique, pour le maquillage, les défilés, les photos etc...
    Après, on aime ou pas cette approche de la mode.

    RépondreSupprimer
  27. Qu'on se permette de mettre des mannequins avec des visages du genre (ça correspond à l'opposé des canons de beauté occidentaux du visage) ajoute à une théorie que j'appelle la théorie du monstre : « Comment trouver un être, qui bien que devant mettre en valeur un vêtement, soit monstrueux ? » Par monstrueux, j'entends "qui est fait pour être montré et observé". Quelque chose d'atypique.

    En clair, pour être mannequin, vous devrez souvent être trop grande face à la moyenne et très mince avec peu de formes (l'aspect monstre sacré, avec un corps fin et tout en droites, pour mettre en valeur le vêtement). Pour le visage, il sera donc normal que vous soyez (pardonnez-moi les expressions) soit trop belle pour être vraie (cela est rare, les mannequins ayant, à part un corps rare, un visage quelconque ou assez joli, sans excès), soit trop moche pour être vraie. Encore une fois, il faut que ça soit « un physique à montrer »... En gros, pour être mannequin, vous devez être tout sauf parfaitement dans la norme.

    Donc exit la caissière.
    Et je mélange mes crayons, j'arrête, c'est déjà incompréhensible.

    RépondreSupprimer
  28. Hello, bonjour et merci pour ton blog et cet article.
    Au passage, je ne comprends pas bien pourquoi il est publié sous "mauvaise langue", rien de méchant dans ce que tu dis et ça fait du bien. En ce qui me concerne, je ne comprends pas bien la comparaison entre Daphne Groeneveld et Brigitte Bardot. Une ressemblance flagrante? Brigitte Bardot avait un visage bien différent, et Leatitia Casta était plus crédible dans ce rôle mais ce n'est que mon avis ;)

    RépondreSupprimer
  29. Coucou! Pour ma part je ne comprends mais alors pas du tout l'engouement suscité par Lily Cole qui rentre à 100% dans cette catégorie dont tu viens de parler. Alors que je comprends pourquoi Daphné peut être jolie, là c'est le gros bug, je ne la trouve jolie sur aucune photo. Et ce même avec la meilleure volonté! Sinon très bon article et merci d'avoir soulevé la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lily cole elle aurait plutot une tête de poupée en porcelaine...

      Supprimer
  30. Ces filles ont toutes des visages de poupée.
    Déjà, il y a certainement la taille et le poids, qui fait qu'elles sont mannequins...
    Parce que même une super jolie bombasse mais de 1m60 ne sera jamais top model, ça c'est un fait. Alors que photoshop peut réparer des défauts du visage, donc à la limite, c'est presque secondaire...
    Ensuite, moi ce qui me frappe chez ces filles "atypiques" comme ils disent, c'est leur petit minois qui est toujours un visage de bébé, ou de poupée... Un petit nez, de grands yeux, et une moue un peu hautaine...
    (et sur certaines photos, daphne machin chouette peut être une vraie poupée, pas la barbie, plutôt les nouvelles poupées horribles là, tu sais, avec la grosse tête et les gros yeux...? (genre là: http://www.theliquorstore.fr/blog/2012/06/daphne-groeneveld-egerie-dior-addict/)

    Donc oui, je suis totalement d'accord avec toi, à quand des filles normales???!!

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour !
    Je suis tombée sur ton blog par pur hasard, et j'ai bien envie de dire ce que je pense moi aussi:)T'as pas tord sur certains points !
    Je trouve Claudia fade, son corps est très bien fichu, mais son visage ne me plaît pas plus que ça.
    Kelly par contre, je la trouve vraiment peu séduisante, hum, pas du tout même... mais je veux bien croire qu'elle doit avoir quelque chose. (quelqu'un l'a bien recruté alors bon... elle doit avoir un visage facilement transformable)
    Daphne par contre, je l'adore. Alors oui, elle a un côté étrange, mais au fond, elle dégage vraiment quelque chose et surtout, elle a une allure, qui plaît ou non, certes. Après, ça dépend aussi comment les marques la mettent en avant car elle a un visage qui durçit facilement. En tout cas, moi je suis fan ! Enfin une fille singulière, qui vous reste en mémoire par son côté étrange, certes, mais aussi par son visage incroyable : petit nez de boxeuse, yeux gris, lèvres ultra-pulpeuses, vraiment je me demande d'où elle tient tout ça !
    Après, il y a quelque chose qui me dérange plus, c'est les personnes qui disent que ces mannequins ne représente pas du tout les filles "normales" car elles ne font pas 1m65 et 55kg (je dis des mesures au hasard, bien sûr, je n'aie pas de critère de normalité. Juste de beautée : tout est une question d'harmonie selon moi). Je fais 1m73 et 50kg, et je ne suis ni maigre ni top model, en fait je suis une fille "normale",la fille chatain aux yeux noisette et puis c'est tout ; alors je suis ravie de voir des mannequins de 1m79, car même avec 1m73 je n'aie pas été exampté de moqueries ou de reproches (bon par jalousie, certes mais j'aurais pu m'en passer, c'est pas moi qui aie choisi cette taille, et j'en suis très fière), donc ça me réconforte bien de voir que c'est filles "trop grandes", "trop minces" soient reconnues comme étant belles !

    RépondreSupprimer
  32. "On n'aurait pas dû en arriver là si on n'avait pas été, au préalable, bombardées de filles trop belles pour être vraies" tu as tout dit avec cette phrase ...

    RépondreSupprimer
  33. Personnellement j'ai toujours beaucoup aimé Daphné, son visage est certes singulier mais j'y trouve quelque chose de très doux et paradoxalement, très brut également. Concernant Kelly... Je dois avouer qu'elle ne correspond pas vraiment à l'image d'une belle fille à qui j'aimerais ressembler. Son visage est comme "boursouflé"! Après ce n'est pas non plus THE laideron et je peux comprendre qu'elle ait sa place dans le monde de la mode.
    Mais si tu veux voir ce qu'est un mannequin qui n'aurait jamais du être mannequin, qui n'a rien d'un mannequin et qui pourtant travaille dans le milieu depuis des années... Tape "Jamie Bochert" dans la barre google image. Elle, elle est EFFRAYANTE.

    RépondreSupprimer